Biographie :

Gavin Smellie était membre de l’équipe du relais 4×100 m qui semblait avoir gagné la médaille de bronze à Londres 2012, mais a été disqualifiée pour faute de couloir. Il faisait aussi partie de l’équipe qui a trouvé sa rédemption en remportant le bronze aux Championnats du monde de 2013.

Gavin a été nommé à l’équipe canadienne du relais 4×100 m pour les Championnats du monde de l’IAAF en 2015, mais en raison d’une blessure à l’aine, il n’a pas couru l’épreuve où le Canada a décroché le bronze. Plus tôt ce même été, il a couru la première portion du relais 4×100 m des Jeux panaméricains de 2015 à Toronto. L’équipe canadienne a été la première à franchir la ligne d’arrivée, mais s’est fait disqualifier pour une autre faute de couloir.

La malchance s’était aussi abattue sur lui aux Championnats du monde de l’IAAF de 2011 quand il a subi une élongation de l’ischio-jambier en courant le deuxième segment du relais 4×100 m pendant les vagues préliminaires, une blessure qui lui a valu d’être transporté à l’hôpital.

En 2018, à l’âge de 31 ans, Smellie a réalisé son meilleur chrono en carrière sur 100 mètres (10.01 secondes), soit le temps le plus rapide par un Canadien au cours de la saison. Multimédaillé des Championnats canadiens, Gavin a décroché la médaille d’or du 100 m et la médaille de bronze du 200 m en 2014.

À propos de Gavin

Débuts : Son rêve olympique a pris forme lorsqu’il était enfant, particulièrement en regardant Donovan Bailey et Michael Johnson à Atlanta 1996 et leur affrontement subséquent sur 150 m à Toronto… Il a commencé à faire de l’athlétisme à 18 ans après son transfert à la Dante Aligheri Academy. Il a toujours voulu jouer au soccer dans l’espoir d’obtenir une bourse, mais le règlement sur les transferts ne lui permettait pas de jouer au soccer en première année. Il s’est donc mis à l’athlétisme et c’est de cette façon qu’il a obtenu sa bourse… Autres intérêts : Il a obtenu son diplôme de l’université de Western Kentucky en 2010… Il se détend en lisant, en regardant des vidéos et en passant du temps avec ses proches. De tout et de rien : Sa devise : Go hard or go home. Son modèle : Michael Jordan… Il a déménagé au Canada avec sa famille à l’âge de 14 ans pour profiter de meilleures possibilités, mais il a eu de la difficulté au départ à s’adapter au temps hivernal… Il collectionne des tasses de café dénichées lors de ses voyages… On le surnomme « G Money »…