Biographie :

À 16 ans, Emma Wright était la plus jeune joueuse, par plus de quatre ans, de l’équipe qui a participé aux Championnats du monde de la FINA de 2013. Elle a aussi participé aux Championnats du monde de 2015 et 2017, aidant le Canada à prendre le quatrième rang dans le cas le plus récent. À l’âge de 18 ans, Wright était la plus jeune joueuse de l’équipe qui a décroché l’argent aux Jeux panaméricains de 201. Elle a aussi fait partie de l’équipe médaillée d’argent de la Super finale de la Ligue mondiale de la FINA en 2017. Dans les rangs juniors, Emma a aussi remporté l’or aux Jeux panaméricains de la jeunesse en 2013 ainsi que des médailles d’argent et de bronze aux Championnats panaméricains juniors en 2012 et 2014. Elle est devenue capitaine de l’équipe qui a remporté l’argent aux Championnats du monde de la jeunesse de la FINA en 2014.

 À PROPOS D’EMMA

Débuts : Elle a commencé à jouer au water-polo à l’âge de neuf ans… Sa mère et ses frères et sœurs se rendaient tous les soirs à Toronto pour l’entraînement et elle était forcée d’y aller parce qu’elle était trop jeune pour rester seule à la maison… Au départ, elle n’aimait pas vraiment le water-polo, mais elle s’est finalement prise d’affection pour le sport… Autres intérêts : Elle étudie actuellement à l’Université de la Californie à Berkeley où elle joue aussi au water-polo… De tout et de rien : Avant un match, écouter de la musique est très important…Son modèle est sa mère parce qu’elle lui a toujours dit de ne pas abandonner et que si elle travaillait fort, elle pourrait faire ce qu’elle voudrait… En voyage, elle collectionne les aimants pour le réfrigérateur… On la surnomme : Em, Emma Lou….