Biographie :

Liz Gleadle en a surpris plusieurs à Londres 2012 lorsqu’elle est devenue la première Canadienne à se qualifier pour la finale de javelot depuis 1968. Elle était aussi la première Canadienne à participer à l’épreuve olympique depuis 1988.

Après avoir dû mettre un trait sur la saison 2013 en raison d’une blessure au dos, elle a connu une saison exceptionnelle en 2014 : elle a battu le record canadien deux fois, terminé 5e aux Jeux du Commonwealth à Glasgow, remporté le bronze à la Coupe continentale IAAF et l’or au Birmingham Grand Prix, une épreuve de la Diamond League.

En mai 2015, elle a fait passer son record canadien à 64,83 m avant de gagner la médaille d’or des Jeux panaméricains de Toronto. Plus tard dans l’été, elle a accédé à la finale de ses premiers Championnats du monde de l’IAAF et remporté l’argent de la finale de la Ligue de diamant à Zurich en ayant raison de la nouvelle championne du monde.

Gleadle a participé à ses deuxièmes Jeux olympiques à Rio en 2016. En 2017, elle a atteint la finale des Championnats du monde de l’IAAF, malgré qu’elle était affectée par une tendinite au bras avec lequel elle lance, ce qui allait éventuellement mettre fin prématurément à sa saison. Gleagle a remporté huit titres canadiens au javelot, notamment une séquence victoire qui remonte à 2014.

À propos de Liz

Ses débuts : Elle a lancé son premier javelot dans un cours d’éducation physique en 2e secondaire… On l’a invitée à participer aux essais de l’équipe d’athlétisme parce qu’elle était la seule à ne pas avoir renversé le javelot ou s’être frappé le derrière de la tête… Elle a décidé de s’entraîner sérieusement à partir de 2004, puis elle a participé aux Championnats du monde jeunesse de l’IAAF l’année suivante en 2005… En 2011, elle a pris la décision difficile, mais nécessaire, de déménager à Lethbridge pour l’entraînement, ce qui a alimenté son rêve olympique… Autres intérêts : Elle a obtenu un baccalauréat ès sciences en kinésiologie de l’Université de Colombie-Britannique en 2013… Elle aime lire des autobiographies et des livres sur la santé et l’alimentation, faire de la pâtisserie (son pain aux bananes sans gluten, sans produits laitiers et sans sucre est excellent) et cuisiner (en essayant d’éviter de faire passer la maison au feu…)… Pendant l’entre-saison, elle dit « oui » à plus d’expériences que pendant les compétitions… Elle est ambassadrice de SportJeunesse. De tout et de rien : Sa devise : « Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles. »