Équipe Canada - Meaghan Benfeito - Plongeon - Remise des médailles de remplacement - 8 juin 2021 (Photo: Minas Panagiotakis / COC)
(Photo: Minas Panagiotakis / COC)

La plongeuse Meaghan Benfeito réunie avec ses médailles olympiques perdues dans un incendie

Le soir du 28 janvier 2021, la plongeuse olympique Meaghan Benfeito perdait tout lorsqu’un incendie majeur ravageait son immeuble à condos situé à Mirabel. Voilà que quatre mois plus tard, Benfeito a reçu de nouvelles médailles fraîchement reproduites qui lui permettront enfin de mettre derrière elle ce chapitre cauchemardesque de sa vie.

Ce dénouement arrive à point pour l’athlète québécoise à quelques semaines du début de Tokyo 2020. Elle pourra non seulement tourner la page, mais elle pourra maintenant accorder toute son attention à sa préparation olympique.

Voici un récapitulatif de la suite des événements de ce triste épisode qui se termine bien.

La gloire olympique

Ces médailles, Benfeito les avait acquises de brillante façon lors des deux dernières éditions des Jeux olympiques d’été. À sa deuxième participation olympique en 2012 à Londres, Benfeito a d’abord décroché sa première médaille de bronze à l’épreuve du 10 m synchronisé avec sa partenaire de longue date Roseline Filion.

Roseline Filion et Meaghan Benfeito ont remporté la médaille de bronze à l’épreuve féminine de 10 m synchro en plongeon lors des Jeux olympiques de Londres, mardi le 31 juillet 2012.
Photo du COC: Mike Ridewood

Quatre ans plus tard à Rio 2016, la plongeuse québécoise connaît des Jeux remarquables. Elle remporte à nouveau la médaille de bronze à la tour de 10 m en compagnie de Filion, sa meilleure et inséparable amie de plongeon. Cette performance est l’aboutissement de plusieurs années d’excellence pour les deux athlètes qui sont devenus un des meilleurs duos de plongeon au monde.

À LIRE : Meaghan Benfeito remporte sa deuxième médaille des Jeux de Rio

  • Equipe Canada - plongeon - Meaghan Benfeito - Roseline Filion - Rio 2016
  • Une plongeuse saute de la tour de 10 m à Rio 2016
  • Equipe Canada - plongeon - Meaghan Benfeito - Roseline Filion - Rio 2016

Puis à l’épreuve individuelle, Benfeito monte sur la troisième marche du podium avec un pointage cumulatif de 389,20 derrière les Chinoises Ren Qian et Si Yajie. Cette performance annonce un avenir tout aussi prometteur en individuel qu’en synchro pour Benfeito qui décide d’y aller pour un autre cycle olympique, alors que Filion prend le chemin de la retraite.

La tragédie

Ces trois médailles olympiques sont malheureusement parties en fumée le soir du 28 janvier 2021 lorsqu’un incendie a ravagé la demeure de Benfeito et de son conjoint à Mirabel.

Un balcon de l’immeuble à condos se serait enflammé, ce qui aurait fait exploser une bonbonne de propane situé à proximité de l’unité occupée par la plongeuse de 31 ans. Le barbecue auquel était liée la bonbonne n’était pas allumé au moment de l’incident.

Même si la perte de ses médailles et de plusieurs autres biens fait mal, l’incendie n’a heureusement fait aucune victime. La plongeuse était chez elle lors de l’événement et elle a très bien réagi dans les circonstances selon les pompiers.

«J’étais sur mon téléphone quand j’ai entendu une explosion, a-t-elle raconté dans un entretien à l’émission Tout un matin sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première. J’ai regardé mon balcon, et j’ai vu les flammes. J’ai pris mon manteau, mon foulard, j’ai mis mes bottes et j’ai appelé le 911. Je suis allée voir si mon voisin d’en bas était correct. Il m’a dit qu’il l’était. On est sorti dehors».

L’effort d’une communauté

Suite à cet épisode, le Comité olympique canadien a entamé auprès de la communauté olympique internationale un processus pour produire de nouvelles médailles. Ce processus n’a pas été de tout repos, mais il aura valu la peine.

C’est dès le lendemain de la tragédie que le tout s’est enclenché sous le leadership de la Chef de mission d’Équipe Canada à Tokyo 2020 Marnie McBean et du Comité olympique canadien. Le 3 février 2021, le Comité international olympique officialise le processus de reproduction de médailles. Le mois qui suit est dès lors consacré à la soumission de formulaires de toutes sortes, passant des rapports du service des incendies aux papiers d’assurances allant jusqu’aux ententes empêchant la revente des médailles. Une reproduction de médaille est un événement extraordinaire, qui suit un protocole tout aussi extraordinaire.

Une fois les papiers reçus, révisés et acceptés, le Comité international olympique mandate le 2 mars 2021 l’équipe de la Fondation olympique pour la culture et le patrimoine du Comité international olympique basé à Lausanne, en Suisse, de reproduire les médailles et certificats olympiques. Saviez-vous que les reproductions ont été faites à partir de médailles se retrouvant dans le Musée olympique de Lausanne?

Moins de trois mois après la tragédie, soit le 20 avril 2021, les trois médailles olympiques de Meaghan Benfeito entamaient leur voyage jusqu’à Montréal afin d’être réunies avec leur propriétaire.

La réunion

C’est lors d’une petite cérémonie protocolaire au Parc olympique de Montréal, le lieu d’entraînement de Benfeito, que la plongeuse a été réunie avec ses nouvelles médailles mardi.

« Pour nous, des médailles, ça veut tout dire. De les recevoir c’est absolument incroyable. Je veux remercier ma famille et ma famille du plongeon, a-t-elle dit en fondant en larmes. Honnêtement, c’est vraiment grâce à eux que je peux continuer à plonger et continuer à faire ce que j’aime. On sait tous à quel point c’est difficile en ce moment, surtout avec la covid. Ce matin, j’ai pleuré avec Roseline et parler de tout ça en ce moment est encore difficile. Je sais que je suis dure envers moi-même et envers notre équipe. De les savoir là, peu importe si je pleure, peu importe si je ris, d’être là quand j’ai besoin d’être écoutée… je ne peux pas les remercier assez. »

  • Meaghan Benfeito pose avec ses médailles de remplacement.
  • Meaghan Benfeito pose avec ses médailles de remplacement.
  • Meaghan Benfeito émue derrière le micro lors de la cérémonie de remplacement de ses médailles olympiques.

Ces médailles ne sont évidemment pas les mêmes, mais elles ont une signification particulière pour Benfeito après l’émotion des derniers mois. Elle remercie le soutien et le support du Comité olympique canadien. « Merci à tous ceux qui ont travaillé pour rendre ce moment possible ainsi qu’à ma famille. »

« Je vais faire tout faire en mon pouvoir pour gagner deux autres médaille cet été », a conclu la plongeuse.

La suite

Maintenant que cet épisode est derrière elle, Meaghan Benfeito peut maintenant se concentrer sur Tokyo 2020. Car oui, la plongeuse participera à ses quatrièmes Jeux olympiques d’ici quelques semaines dans ses deux épreuves de prédilection, à la tour de 10 m en synchro et individuelle.

À LIRE : Suivi des qualifications pour Tokyo 2020

Elle y sera cette fois sans Roseline Filion, qui a pris sa retraite de la compétition en 2019. Benfeito fait maintenant équipe avec la jeune Caeli McKay et les deux plongeuses ont vite développé une belle chimie. Elles ont d’ailleurs assuré leur qualification olympique au début du mois de mai lors de la Coupe du monde de plongeon de Tokyo, après plus d’un an et demi sans compétition officielle en raison de la pandémie de COVID-19.

Aux Championnats du monde de la FINA 2019, Benfeito et McKay avaient également obtenu deux places de quota olympique pour le Canada dans l’épreuve individuelle de 10 m en se classant parmi les 12 premières. Plongeon Canada a annoncé la veille de la petite cérémonie protocolaire de la médaille olympique que Benfeito recevait un nomination pour l’une de ces places avant les essais nationaux à la fin juin.

À LIRE : Le duo Benfeito et McKay remporte l’or et obtient son billet pour Tokyo 2020

L’athlète canadienne n’est pas la première qui reçoit de nouvelles médailles après les avoir perdues dans des circonstances variables.

Le plus célèbre est peut-être le boxeur Muhammad Ali, qui a reçu une médaille d’or de remplacement à Atlanta 1996 pour celle qu’il avait gagnée à Rome 1960 et qui avait été perdue des décennies plus tôt.

Au Canada, le paranageur québécois Benoît Huot s’est fait voler un total de sept médailles à son domicile à l’été 2018. Il y avait dans cette collection deux médailles paralympiques, trois médailles des Jeux du Commonwealth ainsi que deux médailles des Jeux parapanaméricains. Huot a été en mesure de récupérer cinq d’entre elles.

Ailleurs dans le monde, une histoire rocambolesque a impliqué plus tôt cette année l’ancienne championne olympique française de canoë Sandra Forgues qui a retrouvé sa médaille remportée à Atlanta 1996 grâce à un employé d’une société d’entretien des autoroutes, trois ans après le cambriolage de son domicile.

C’est la preuve que peu importe les circonstances, il n’y a rien comme d’être réuni avec des objets à forte valeur sentimentale. Et ce fut un privilège pour nous d’être témoins de fin heureuse pour Meaghan Benfeito.

Meaghan Benfeito a aussi reçu lors de la cérémonie ses médailles des Jeux panaméricains de Rio 2007 et Toronto 2015 perdues lors de l’incendie dans un processus de reproduction des médailles similaire à celui du Comité international olympique.