Vendredi, le trio féminin canadien de patinage de vitesse sur longue piste a fracassé  le record de piste pour remporter l’or en poursuite par équipes tandis que le trio masculin a aussi grimpé sur le podium en obtenant l’argent dans la même épreuve lors de la Coupe du monde de Heerenveen, aux Pays-Bas.

Bien qui leur a fallu faire face à de nombreux imprévus à l’entraînement dans les derniers mois, Ivanie Blondin, Isabelle Weidemann et Valérie Maltais continuent d’impressionner, cette fois-ci en établissant un nouveau record de piste à Heerenveen en établissant un chrono de 2:54,640 secondes. Elles ont ainsi devancé l’équipe des Pays-Bas (2:55,585) et celle de la Norvège (2:58,229) qui les ont accompagné sur le podium.

À LIRE : Vitesse et créativité : les patineurs de vitesse sur longue piste adaptent leur entraînement

Pendant ce temps, la patineuse de vitesse retraitée Anastasia Bucsis les encourageait de loin :

Il s’agit de la deuxième médaille d’or consécutive de l’équipe féminine, qui était montée sur la plus haute marche du podium la semaine d’avant sur la même piste à la première Coupe du monde de Heerenveen.

Chez les hommes, Ted-Jan Bloemen, Jordan Belchos et Connor Howe ont réussi à améliorer leur résultat de la semaine dernière en montant une fois de plus sur le podium dans cette même épreuve.

Le trio est passé du bronze à l’argent cette semaine en enregistrant un chrono de 3:39,943 secondes dans la bulle compétition créée à Heerenveen, aux Pays-Bas en raison de la pandémie. Ils ont été devancés de 0,86 seconde par les Norvégiens (3:39.080) mais ont tout de même maintenu une avance de 2,32 secondes sur les Russes qui ont complété le podium.

La deuxième Coupe du monde de patinage de vitesse sur longue piste de Heerenveen se poursuit tout le week-end avec les épreuves individuelles.