Saviez-vous que les petites plantes vertes au bas des pentes de ski sont en fait très importantes? Voici d’autres faits amusants dont vous n’étiez peut-être pas au courant à propos du saut à ski au Canada.

  • Vous pouvez faire du ski acrobatique en été! Les pistes sont faites de porcelaines et le « gazon » est recouvert d’un mélange de plastique et d’eau.

Le sauteur à ski canadien Mackenzie Boyd-Clowes, de Calgary, plane à travers une bourrasque au Parc olympique de Whistler, en Colombie-Britannique, lors de l’entraînement officiel, le jeudi 11 février 2010 en vue des Jeux olympiques d’hiver de Vancouver 2010. (Photo : LA PRESSE CANDIENNE/Andrew Vaughan)

  • Le record du monde en saut à ski est de 253,5 m. Le record personnel de Mackenzie est de 224 m.

Mackenzie Boyd-Clowes d’Équipe Canada durant les rondes préliminaires de l’épreuve de tremplin normal au Centre de saut à ski d’Alpensia, à PyeongChang, en Corée du Sud. (Photo: David Jackson)

  • Taylor Henrich, seule sauteuse à ski du Canada à PyeongChang, a été la première femme canadienne à remporter une médaille en Coupe du monde en 2015 – une médaille de bronze à Oberstdorf, en Allemagne.

Taylor Henrich lors de l’épreuve féminine du tremplin normal au Centre de saut à ski d’Alpensia des Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 le 12 février 2018 à Pyeongchang-gun, en Corée du Sud. (Photo: Vincent Ethier/COC)

  • Ces petites choses vertes au bas de la piste, de quoi s’agit-il? De plantes, qui servent à la perception de la profondeur et aident les athlètes à évaluer à quelle distance ils se trouvent de la neige.

Consultez l’horaire complet d’Équipe Canada à PyeongChang