Voilà plus de 20 ans que le Canada a remporté sa dernière médaille en biathlon aux Jeux olympiques.

Mais comme l’équipe canadienne de biathlon a obtenu ses meilleurs résultats olympiques à sept des 11 épreuves à Sotchi 2014, nous avons de bonnes raisons d’être optimistes.

Cela est particulièrement vrai pour les athlètes de l’équipe masculine, qui ne sont jamais grimpés sur un podium olympique.

Qui participe?

Biathlon Canada a nommé 11 athlètes pour faire partie de son équipe nationale senior pour la saison 2017-2018 :

Hommes : Christian Gow, Scott Gow, Brendan Green, Nathan Smith, Macx Davies

Femmes : Rosanna Crawford, Emma Lunder, Julia Ransom, Megan Tandy, Megan Bankes, Sarah Beaudry

Quand et où compétitionneront-ils?

On compte six étapes sur le circuit de la Coupe du monde de l’IBU à l’approche de PyeongChang 2018 et trois de plus en mars 2018.

24 novembre au 3 décembre 2017 – Öestersund (Suède)
5 au 10 décembre 2017 – Hochfilzen (Autriche)
12 au 17 décembre 2017 – Annecy-Le Grand Bornand (France)
2 au 7 janvier 2018 – Oberhof (Allemagne)
9 au 14 janvier 2018 – Ruhpolding (Allemagne)
16 au 21 janvier 2018 – Antholz-Anterselva (Italie)

Comment se qualifient-ils pour PyeongChang 2018?

Il y aura au total 230 biathlètes à PyeongChang 2018, en proportions égales d’hommes et de femmes.

Les pays se sont qualifiés pour les Jeux en fonction des performances de leurs biathlètes pendant la saison 2016-2017. Les résultats des épreuves de la Coupe du monde, de la Coupe de l’IBU et des Championnats du monde ont permis d’établir un classement de la Coupe des nations de la Coupe du monde chez les hommes et un chez les femmes.

Les cinq premiers pays au classement ont remporté six places pour les Jeux olympiques tandis que les pays de la 6e à la 20e position en ont obtenu cinq. Les pays classés aux rangs inférieurs ne pouvaient qualifier que deux athlètes.

Le Canada s’est retrouvé dans la deuxième de ces catégories en finissant 13e au classement des hommes et 16e au classement des femmes. Cela signifie que le Canada enverra cinq hommes et cinq femmes pour le biathlon à PyeongChang, mais un maximum de quatre athlètes pourra participer à chacune des épreuves individuelles.

Quoi surveiller?

En 2015, Nathan Smith était le roi du biathlon canadien. Tout d’abord, il est devenu le premier homme canadien à remporter une médaille aux Championnats du monde quand il a obtenu l’argent au sprint 10 km. Il est ensuite devenu le deuxième Canadien à grimper sur un podium de la Coupe du monde en remportant l’or à l’épreuve de poursuite 12,5 km. Mais il fera un retour cette saison après avoir manqué une grande partie de la saison 2016-2017 en raison d’un virus qui l’a affaibli.

Team Canada - Nathan Smith - 2015 World Championships

Nathan Smith, d’Équipe Canada, gagne l’argent au sprint masculin de 10 km aux Championnats du monde de biathlon de l’IBU 2015 à Kontiolahti, en Finlande (AP Photo / Lehtikuva, Markku Ulander)

En mars, il avait repris assez de forces pour participer à l’épreuve préparatoire des Jeux olympiques au Centre de biathlon d’Alpensia où il a aidé l’équipe de relais masculine à obtenir une septième place. Le quatuor comprenait également Brendan Green et les frères Gow, Christian et Scott. Ils avaient écrit une page d’histoire un an plus tôt en décrochant le bronze à cette épreuve, une première médaille de relais pour le Canada aux Championnats du monde.

Team Canada - Biathlon - 2016 World Championships

Brendan Green, Scott Gow, Nathan Smith et Christian Gow d’Équipe Canada affichent leurs médailles de relais en relais de 4×7,5 km aux Championnats du monde IBU 2016 à Oslo, en Norvège. (Vegard Wivestad Grott / NTB scanpix via AP)

« La médaille obtenue au relais était extraordinaire et je crois qu’elle a permis, avec les médailles décrochées aux épreuves individuelles l’année précédente, à tous de réaliser à quel point nous pouvons être compétitifs à la Coupe du monde », a déclaré Emma Lunder à Olympique.ca au début juin. « On peut avoir l’impression qu’il ne s’agit que d’un rêve jusqu’à ce que de tels progrès surviennent. Plusieurs de mes coéquipiers ont réussi à grimper sur le podium, donc je peux maintenant essayer de décortiquer leurs performances. Il semble que nous voulons tous poursuivre sur cette lancée et maintenant que la glace est brisée, on peut répéter l’exploit. »

Rosanna Crawford, qui a participé deux fois aux Jeux olympiques, est l’athlète qui compte le plus d’expérience au sein de l’équipe féminine. Elle a uni ses forces à Julia Ransom, Megan Tandy et Emma Lunder pour obtenir une huitième place au relais à l’épreuve préparatoire des Jeux olympiques. Mais la prochaine génération montre aussi des signes encourageants. La saison dernière, à 19 ans, Megan Bankes est devenue la première Canadienne à remporter l’or aux Championnats du monde juniors, ayant obtenu un score parfait en touchant les 20 cibles à l’épreuve individuelle de 12,5 km.

[QUIZ] Testez vos connaissances en biathlon