Samedi, le monde du patinage artistique canadien a perdu une légende, Toller Cranston, à l’âge de 65 ans.

Médaillé de bronze olympique aux Jeux de 1976 et innovateur artistique, Toller Cranston, est décédé, semblerait-il, d’une crise cardiaque à sa résidence de San Miguel, au Mexique, où il résidait depuis longtemps.

Couronné six fois champion canadien de 1971 à 1976, Cranston était reconnu pour son sens du spectacle et sa présentation dramatique sur la glace et pour avoir ouvert la voie de son sport. Par sa personnalité originale, il était une sorte de pionnier de la reconnaissance de l’aspect artistique du patinage artistique.

Cranston a patiné à l’époque où les figures imposées, aujourd’hui délaissées du programme, étaient aussi importantes que l’interprétation libre avec laquelle il gagnait les spectateurs. Aux Championnats du monde de 1974, même s’il avait terminé premier au programme court et long, il était reparti avec la médaille de bronze en raison de sa huitième position aux figures.

En 1976, après sa saison, Cranston a entamé sa longue carrière professionnelle. Il était aussi un illustre commentateur télévisé, chorégraphe, auteur et, vers la fin de sa vie, artiste accompli. Il a été intronisé au Temple de la renommée olympique du Canada en 1976 et au Panthéon des sports canadiens en 1977, en plus d’être nommé Officier de l’Ordre du Canada la même année. En 1995, il a reçu l’Ordre olympique spécial de l’Association olympique canadienne, puis en 1997, il a été intronisé au Temple de la renommée de Patinage Canada.

L’annonce de son décès est survenue alors que les Championnats canadiens de Patinage Canada se déroulent à Kingston, en Ontario.