Biographie :

Karine Thomas est la seule membre de l’équipe actuelle de nage synchronisée ayant participé aux Jeux olympiques de 2012. L’équipe a alors raté le podium de peu en terminant 4e. Après avoir participé aux Championnats du monde juniors en 2006, Karine s’est jointe à l’équipe nationale en 2007 et a fait ses débuts aux Championnats du monde de la FINA au cours de la même année. Elle a aidé l’équipe à se placer 4e aux deux Championnats du monde suivants. Elle a également été membre de l’équipe qui a remporté l’or aux Jeux panaméricains de 2011. Après beaucoup de roulement au sein de l’équipe nationale à la suite de Londres 2012, Karine a commencé la compétition en duo en 2013. En 2015, Jacqueline Simoneau et elle ont remporté l’or en duo aux Jeux panaméricains de 2015 à Toronto où elles prenaient aussi part au concours par équipes remporté par le Canada. Elle a ensuite concouru en duo et en équipe aux Championnats du monde FINA 2015.

À PROPOS DE L’ATHLÈTE

Famille : Ses parents se nomment Ian Thomas et Martine Valin. Elle a un frère cadet, Jean-Philippe. Ses deux parents ont fait partie de l’équipe nationale de water-polo. Son père a raté l’occasion de participer aux Jeux olympiques de 1980 à Moscou en raison du boycottage par l’équipe canadienne. Sa grand-mère, Esther Blais-Valin, était nageuse synchronisée dans les années 1940-1950. Débuts : Elle a vu un numéro de nage synchronisée pour la première fois à la télévision à l’occasion des Jeux olympiques de 1996 à Atlanta; elle a été intriguée par la beauté, la grâce, les costumes et le maquillage des nageuses. Elle a commencé la nage synchronisée à l’âge de 10 ans. Elle a ensuite déménagé à Montréal en 2003, à l’âge de 14 ans, pour s’entraîner dans un club d’élite. Au-delà de la nage synchronisée : Elle aime faire la cuisine et de la pâtisserie, mais aussi regarder la chaîne de télévision The Food Network. Au cours de ses voyages, elle collectionne les aimants pour réfrigérateur. Sa devise : Faites confiance à vos capacités et vous aurez déjà fait la moitié du chemin.