Biographie :

Geneviève Lalonde a battu le record canadien du 3000 m steeple le 28 mai 2016 en arrêtant le chrono à 9:32.17 lors de la Classique Prefontaine à Eugene (Oregon). En 2015, elle a connu beaucoup de succès lorsqu’elle a remporté la médaille de bronze de l’épreuve de steeple des Jeux panaméricains de Toronto et fait ses débuts aux Championnats du monde de l’IAAF à Beijing. Geneviève est toujours la détentrice du record canadien junior du 3000 m steeple, ayant établi la marque de 9:57.74 aux Championnats du monde juniors de l’IAAF en 2010, qui se sont déroulés dans sa ville d’attache de Moncton et où elle a terminé 6e. En 2013, elle a remporté la médaille de bronze aux Jeux de la Francophonie. Au cours de sa carrière, Geneviève a subi une dizaine de fractures de fatigue.

À propos de l’athlète…

Famille : Ses parents se nomment Marc et Lynn Lalonde; son frère et sa sœur aînés s’appellent Dan et Andrée. Débuts : Elle fait du cross-country depuis qu’elle a 7 ans parce qu’elle suivait l’entraînement hors glace de son frère hockeyeur. Elle s’entraîne sérieusement depuis le début de l’adolescence. Elle a commencé lorsque le père d’une amie a créé une équipe de course. Elle a toujours rêvé d’être la meilleure possible et elle savait que si elle essayait très fort de battre les garçons, elle pourrait réaliser son rêve de représenter le Canada dans une épreuve féminine. Au-delà de l’athlétisme : Elle poursuit présentement une maîtrise en géographie à l’Université de Guelph, qui l’amène à faire des recherches dans l’Arctique tout en s’entraînant pour Rio 2016. Elle raffole de chocolat. Elle est athlète-ambassadrice pour IronWill. On la surnomme Gen. Avant une compétition, elle aime regarder un « film de filles » pour se rappeler que peu importe la situation, elle n’est qu’une personne normale. Sa devise : Il faut s’amuser. Elle dit être une collectionneuse de « roches de compagnie ».