SECTIONS

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des promotions, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.

Reliez vos comptes

Deconnexion
EN

Site Web officiel de l’Équipe olympique canadienne

Ski – combiné nordique

Ski – combiné nordique

Comme son nom le suggère, le combiné nordique est composé de deux disciplines de ski – le saut à ski et le ski de fond – qui trouvent leurs racines en Europe du Nord. Bien qu’une forme de ski de fond a existé pendant des milliers d’années, le premier tremplin de saut à ski dont les mesures ont été enregistrées a été construit en Norvège en 1860. Tout au long du 19e siècle, les carnavals de ski ont été très populaires en Norvège, notamment le festival de ski d’Holmenkollen, qui est jusqu’à présent considéré comme l’une des plus importantes compétitions de ski nordique au monde. Le combiné nordique était l’attraction principale du festival à ses débuts en 1892 parce que pour avoir du succès un athlète devait exceller dans deux disciplines.

 

Le combiné nordique figurait au programme des premiers Jeux olympiques d’hiver en 1924 avec une seule épreuve individuelle pour les hommes. Cette discipline comprend aujourd’hui trois épreuves olympiques, mais jusqu’à présent, le combiné nordique n’est réservé qu’aux hommes, ce qui en fait la seule discipline encore non mixte du programme des Jeux d’hiver.

 

La compétition commence par le saut à ski, suivi d’une course de poursuite en ski de fond qui se déroule plus tard dans la journée. Les premiers de l’épreuve de saut à ski sont les premiers à prendre le départ de la course de ski de fond dont les intervalles de départ sont déterminés par le pointage du saut à ski. Cela signifie que le premier skieur à franchir la ligne d’arrivée est le vainqueur de la compétition.

 

Il existe deux tremplins de saut sur lesquels se dispute la portion saut à ski. Le tremplin normal renvoie au plus petit des deux, et à Sotchi 2014, il mesurera 106 m. Quant au grand tremplin, il mesurera 140 m. Ces chiffres représentent la distance maximale qu’un sauteur est capable de franchir en toute sécurité.

Événements

Grand tremplin individuel / 10 km ski de fond - hommes

Lorsque l’épreuve de grand tremplin a été introduite, elle a été désignée comme l’épreuve de sprint parce que la course de ski de fond se déroulait sur 7,5 km. Depuis Vancouver 2010, la course de ski de fond se déroule sur 10 km dans les deux épreuves individuelles. Dans la portion saut à ski de ces épreuves, chaque compétiteur effectue un saut.

Tremplin normal individuel / 10 km ski de fond - hommes

L’épreuve de tremplin normal individuel a connu de nombreux changements au cours des années. Au début, elle comprenait une course de ski de fond de 18 km (de Chamonix 1924 à Oslo 1952) et plus tard, une course de ski de fond de 15 km (de Cortina d’Ampezzo 1956 à Turin 2006). Depuis Vancouver 2010, la course de ski de fond se déroule sur 10 km dans les deux épreuves individuelles. Dans la portion saut à ski de ces épreuves, chaque compétiteur effectue un saut.

Grand tremplin par équipes / 4 x 5 km ski de fond - hommes

À ses débuts, l’épreuve par équipe présentait des équipes de trois athlètes dont chacun parcourait 10 km dans le segment ski de fond. À partir de 1998, lors des Jeux de Nagano, la taille de l’équipe a augmenté pour passer à quatre athlètes, dont chacun parcourt une distance de 5 km. Chaque athlète effectue un saut, et le score total par équipe détermine l’ordre de départ de la portion relais de ski de fond.

Identification Olympique
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 30 autres abonnés

Identification olympique gratuite

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.