Combiné nordique – PyeongChang 2018

Sites de compétition :   Centre de saut à ski d’Alpensia, Centre de ski de fond d’Alpensia

Dates des compétitions : 14, 20 et 22 février (Jours 5, 11 et 13)

Nombre d’épreuves : 3 (3 masculines)

Le combiné nordique comprend un volet de saut à ski et un volet de ski de fond. Il s’agit de la seule discipline olympique toujours exclusivement masculine. Le volet de saut à ski est disputé en premier, suivi d’une épreuve de poursuite en ski de fond la même journée. Celui qui obtient le meilleur score à l’épreuve de saut à ski est le premier à prendre le départ de l’épreuve de la poursuite où le premier skieur à franchir la ligne d’arrivée remporte l’épreuve.

L’épreuve de saut peut se tenir sur deux types de tremplins : le tremplin normal et le grand tremplin.

Bulau, Horst

Aux épreuves individuelles de grand tremplin et de tremplin normal, chaque compétiteur exécute un saut suivi d’une course de ski de fond sur un parcours de 10 km.

À l’épreuve par équipes, chaque athlète d’une équipe de quatre exécute un saut du grand tremplin. Le score total de l’équipe détermine l’ordre de départ de la portion relais de ski de fond où chacun des membres parcourt 5 km.

Alex Harvey

Le Canada aux Jeux (avant PyeongChang 2018)

Le Canada n’a pas encore remporté de médaille olympique au combiné nordique. Le meilleur résultat du pays remonte à 1932 à Lake Placid, où Jostein Nordmoe a terminé au 10e rang à l’épreuve individuelle de saut sur tremplin normal/18 km de ski de fond. Jason Myslicki est le dernier athlète olympique canadien à avoir pris part à cette épreuve. Il a participé Vancouver 2010 et s’est classé 45e à l’épreuve de saut sur tremplin normal/10 km de ski de fond, et 44e à l’épreuve de saut sur grand tremplin/10 km de ski de fond.

Jason Myslicki au saut à ski pendant l'épreuve du combiné nordique aux Jeux olympiques de Vancouver. (CANADIAN PRESS)2010(HO-COC-Dave Sandford)