Biographie :

Barrett Martineau rêve de porter les couleurs du Canada depuis Turin 2006. Ses parents lui avaient alors donné la permission de manquer une journée d’école pour regarder l’épreuve du combiné nordique à laquelle participaient ses amis et coéquipiers Jason Myslicki et Max Thompson. En les voyant assis au sommet du tremplin, il a su qu’il voulait faire de son rêve olympique une réalité.

En 1998, il a commencé l’entraînement en combiné nordique, et il a consacré douze ans au saut à ski et au ski de fond, dont quatre ans au sein de l’équipe nationale. Il a participé à quatre Championnats du monde. Lors des Jeux de Vancouver 2010, il était ouvreur de piste pour les épreuves de saut à ski. Barrett a ensuite décidé de changer de discipline et de commencer le skeleton, inspiré par la médaille d’or de John Montgomery. Au lieu de travailler ses fibres musculaires à contraction lente en courant 25 km plusieurs fois par semaine, il devait maintenant travailler ses fibres musculaires à contraction rapide avec des sprints de 25 m. Il a participé à sa première course internationale de skeleton, la Coupe nord-américaine, en mars 2012.

De retour sur le circuit à temps plein lors de la saison 2012‑2013, il est monté sur le podium de huit des neuf courses auxquelles il a pris le départ. Il a également mis la main sur la médaille de bronze des Championnats du monde de 2012. Lors de la saison 2013‑2014, il a fait son entrée sur le circuit de la Coupe intercontinentale avant de passer au circuit de la Coupe du monde en 2014‑2015. Il a réussi son meilleur résultat en carrière pendant la saison 2016‑2017, une 8e place qu’il a répétée trois fois, la plus récente en janvier 2017.

À PyeongChang 2018, Barrett a terminé au 24e rang.

À propos de Barrett

Débuts : Il est tombé amoureux du skeleton dès sa première descente sur la piste du Parc olympique Canada. Au‑delà du skeleton : Il étudie afin d’obtenir un baccalauréat en affaires et administration à l’Université Mount-Royal. Il rêve de devenir pompier depuis qu’il a 16 ans. L’entraîneur de saut à ski Jindro Mayer est l’une de ses principales sources d’inspiration parce qu’il lui a enseigné comment se comporter, comment faire preuve de respect et de dévouement, et comment être une personne équilibrée. Ce dernier a perdu la vie dans un accident de voiture quand Barrett avait 13 ans, et il veut aujourd’hui réaliser le rêve olympique qu’ils avaient commencé ensemble.