Kim Boutin et Marianne St-Gelais ont toutes deux atterri sur le podium, samedi, décrochant respectivement l’or et le bronze dans le cadre de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste à Shanghai.

À LIRE : Trois autres médailles pour le Canada à la Coupe du monde de Dordecht

Troisième au dernier tour du 500 m féminin, Boutin a profité de la chute d’une adversaire pour franchir le fil d’arrivée en tête et remporter une deuxième victoire de Coupe du monde en carrière.

La pause d’un mois du circuit mondial n’a pas semblé ralentir la Québécoise qui a devancé l’Italienne Arianna Fontana par moins d’un dixième. Le bronze a été octroyé à la Russe Sofia Prosvirnova.

« Je n’ai pas fait la course que j’aurais voulu, a admis Boutin. Il faut dire que j’ai essayé des choses (nouvelles), alors j’ai appris et c’est donc positif. Mais je suis contente du résultat. J’étais confiante et j’ai fait des super bons temps (par tour), ce qui m’a permis de tirer le peloton. »

Avant de réaliser son premier triomphe de la saison, Boutin revendiquait déjà deux médailles d’argent individuelles, dont une sur 500 m à Dordrecht. L’espoir olympique a obtenu sa première victoire en carrière sur 1500 m l’an dernier.

Charles Hamelin a pour sa part terminé au pied du podium de l’épreuve masculine.

Deux Canadiennes prenaient part à la finale du 1500 m de samedi. St-Gelais a conclu l’épreuve derrière les patineuses coréennes Shim Suk Hee et Choi Min Jeong. L’athlète de Saint-Félicien a tout juste battu sa compatriote Valérie Maltais au fil d’arrivée pour atteindre le podium.

Il s’agissait des premiers coups de patin de St-Gelais sur 1500 m cette saison. Victime d’une commotion cérébrale en marge des sélections nationales, elle a progressivement augmenté le nombre d’épreuves auquel elle prend part au cours de l’année.

« C’était mon premier 1500m de la saison et j’étais un peu nerveuse avant la course parce que je me sentais un peu rouillée côté stratégie, a indiqué St-Gelais. Mais c’était le but aujourd’hui, de reprendre confiance dans mon approche sur cette distance. Ç’a bien fonctionné, alors je me suis inquiétée pour rien, j’ai vu que les bases sont là. Je patine beaucoup avec instinct et finalement, ça s’est bien déroulé. »

Les relais canadiens se sont également illustrés en fin de journée en se qualifiant pour les finales qui se dérouleront dimanche, tout comme les courses de 1000 m. Les qualifications olympiques en vue des Jeux de PyeongChang sont déterminées en fonction des résultats enregistrés lors des coupes du monde.