Avec l’année qui tire à sa fin, Olympique.ca fait une rétrospective des 16 récits les plus mémorables d’Équipe Canada en 2016 avec un nouvel article dévoilé chaque jour d’ici la nouvelle année. Vous pouvez trouver tous les articles de la série ici

Lorsqu’il est question de retraite, peu d’athlètes peuvent revendiquer de s’être retirés sans regret et de leur propre gré. C’est pourtant exactement ce qu’a accompli Larisa Yurkiw cette année malgré tous les obstacles qui se sont dressés devant elle au courant de sa carrière.

Alors que très peu de gens croyaient que l’athlète de ski alpin pouvait retrouver sa forme de niveau international après avoir subi une autre blessure au genou en 2013, Yurkiw a réussi à faire taire ses détracteurs en complétant sa meilleure saison de Coupe du monde en carrière à son dernier tour de piste.

À LIRE : L’argent pour Larisa Yurkiw à Cortina d’Ampezzo

La Canadienne Larisa Yurkiw célèbre après avoir décroché une médaille d'argent en descente à la Coupe du monde de ski alpin de Cortina D'Ampezzo le 23 janvier 2016. (AP Photo/Armando Trovati)

La Canadienne Larisa Yurkiw célèbre après avoir décroché une médaille d’argent en descente à la Coupe du monde de ski alpin de Cortina D’Ampezzo le 23 janvier 2016. (AP Photo/Armando Trovati)

Il y a trois ans, devant une montagne de défis d’apparences insurmontables, elle a décidé de prendre le contrôle de sa carrière en finançant elle même la suite de sa carrière avec l’aide de partenaires indépendants. La décision audacieuse a porté fruit lors de la saison 2015-2016 alors que Team Larisa est parvenue à grimper sur trois podiums de Coupe du monde d’affilé.

La Canadienne avait pris le septième rang en descente pour amorcer son impressionnante campagne à Lake Louise avant d’ajouter deux médailles d’argent et une de bronze à son palmarès.

Elle a conclu sa dernière saison en tant que meilleure Canadienne du circuit, terminant troisième du classement général en descente derrière l’Américaine Lindsey Vonn et la Suisse Fabienne Suter.

« C’est le moment dire au revoir », a partagé l’athlète originaire de l’Ontario en annonçant sa retraite sur Instagram.

« Chacun d’entre vous a joué un rôle important quant à la réalisation de mes objectifs en appuyant mon programme. Bien que votre générosité a été nécessaire, c’est votre dévouement au parcours qui a propulsé Team Larisa au troisième rang mondial. Ça vaut de l’or. »

L'Américaine Lindsey Vonn (droite) et Larisa Yurkiw célèbrent après avoir pris respectivement les première et deuxièmes positions de l'épreuve de descente de la Coupe du monde de Cortina D'Ampezzo, en Italie, le 23 janvier 2016. (AP Photo/Armando Trovati)

L’Américaine Lindsey Vonn (droite) et Larisa Yurkiw célèbrent après avoir pris respectivement les premières et deuxièmes positions de l’épreuve de descente de la Coupe du monde de Cortina D’Ampezzo, en Italie, le 23 janvier 2016. (AP Photo/Armando Trovati)

La skieuse de 28 ans n’en était pas à sa première embûche de la sorte sur le circuit. Une blessure au même genou subi en 2009 a failli mettre un terme à sa carrière. Elle a été obligée de renoncer aux Jeux olympiques de Vancouver en 2010 en plus d’être tenue à l’écart de la compétition pendant près de deux ans.

Elle est cependant revenue à temps afin de se qualifier pour les Jeux olympiques de Sotchi en 2014 où elle a représenté le Canada.

Après des années passées à défier les pronostiques, la fierté de Owen Sound en Ontario a choisi d’accrocher ses skis à la suite d’une cinquième opération à un genou, le droit cette fois. Ne voulant pas mettre en péril sa santé physique à long terme, Yurkiw a pris la décision de quitter le sport qu’elle aime.

« J’ai connu les plus belles années de ma vie à travers cette carrière. Je peux maintenant affirmer librement que je vais terminer ce chapitre et en écrire un nouveau. »