Tous à Boston!

Le point culminant de la saison est arrivé pour l’escouade canadienne de patinage artistique guidée par les patineurs d’expérience Patrick Chan, Meagan Duhamel, Eric Radford, Kaitlyn Weaver et Andrew Poje. Le coup d’envoi de la compétition sera donné mercredi et elle se terminera samedi. Voici où se situent les athlètes canadiens et ce qu’il faut avoir à l’œil.

Danse sur glace

Danse courte : Mercredi 30 mars, 10 h 45 à 15 h 14
Danse libre : Jeudi 31 mars ,19 h 30 à 22 h 50

Les champions canadiens Kaitlyn Weaver et Andrew Poje espèrent que Boston saura leur porter chance. Après avoir raté le titre mondial en 2014 par 0,02 point et avoir été relégués au troisième rang l’an dernier, les danseurs sur glace aspirent à arracher l’or cette semaine. Contrairement aux deux saisons précédentes, Weaver et Poje ne sont pas les favoris pour le titre en 2016. Avec un peu moins de pression sur les épaules, peut-être sauront-ils livrer la performance qui leur donnera la victoire. À leur dernière compétition, à Taipei pour le Championnat des quatre continents, le duo canadien n’avait pas patiné à la hauteur de ses attentes, n’obtenant pas les niveaux souhaités sur plusieurs de leurs éléments. C’était il y a cinq semaines et, depuis, ils ont eu pleinement le temps de peaufiner leur technique.

La valse viennoise de Kaitlyn Weaver et Andrew Poje a reçu de très bonnes critiques de la part des juges dès sa première exécution aux Internationaux de Patinage Canada seulement deux semaines après la création du programme.

La compétition de la danse sur glace sera très relevée et il est difficile de prédire qui seront les vainqueurs puisque tout dépend de ce qui sera livré devant les juges mercredi et jeudi. Les Américains Maia et Alex Shibutani sont de grands techniciens et pourraient gagner le cœur de la foule. Ils ont connu une excellente deuxième moitié de saison en remportant leur premier titre national en plus de rafler lors au Championnat des Quatre Continents. Les champions du monde en titre Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron de la France seront aussi à surveiller. Leur danse libre créée par leurs entraîneurs, les Canadiens Marie-France Dubreuil et Patrice Lauzon, a été extrêmement bien reçue aux Championnats européens, leur première compétition internationale de l’année après la commotion cérébrale que Gabriella a subie à l’entraînement l’automne dernier.

Les autres couples canadiens en scène sont Piper Gilles et Paul Poirier qui tenteront de percer le top 5 ainsi qu’Elisabeth Paradis et François Xavier-Ouellette qui en sont à leur première présence aux Championnats du monde.

Hommes

Programme court : Mercredi 30 mars, 18 h 15 à 22 h 37
Programme libre : Vendredi 1er avril, 18 h 45 à 22 h 52

Patrick Chan foulera la glace des Mondiaux pour la première fois depuis qu’il a remporté son troisième titre consécutif en 2013. Après une année sabbatique, il est loin d’être le patineur pressenti pour le titre de 2016, surtout avec la saison en dents de scie qu’il vient de connaître. Son programme court à la chorégraphie particulièrement difficile lui aura causé des problèmes au niveau des sauts en compétition. À l’inverse, le programme libre de Patrick fut spectaculaire à chaque fois qu’il l’a présenté aux juges. Ce programme a d’ailleurs permis au champion canadien de revenir de l’arrière aux Internationaux de Patinage Canada et au Championnat des Quatre Continents pour décrocher l’or. À cette dernière compétition, Patrick Chan a réussi deux quadruples sauts et deux triples axels pour passer de la cinquième place à la première, réalisant du même coup sa meilleure performance à vie pour un programme libre.

La meilleure marque à vie de Patrick Chan est pourtant bien loin de celle obtenue par le Japonnais Yuzuru Hanyu à la finale du Grand Prix, soit de 219,48 points (et qui est aussi le nouveau record du monde). Le champion olympique présente de loin les programmes les plus forts techniquement avec cinq quadruples sauts (versus trois pour Chan). L’autre prétendant au titre mondial est le champion du monde en titre, l’Espagnol Javier Fernandez qui a récemment ajouté un quadruple saut à son programme libre pour lui aussi en presenter cinq aux juges. Il faudra aussi surveiller le Chinois Boyang Jin qui prévoit exécuter six quadruples sauts, dont un quadruple lutz dans chacun de ses programmes.

À lire : Patrick Chan bat son record personnel et gagne l’or aux Quatre Continents

Le Canadien Nam Nguyen rejoindra ses partenaires d’entraînement Yuzuru Hanyu et Javier Fernandez à Boston. Celui qui est entraîné par Brian Orser en a surpris plus d’un en terminant cinquième l’an dernier. Malheureusement pour Nam, la saison 2015-2016 n’aura pas été à la hauteur de ses attentes. En effet, sa quatrième place aux Nationaux faisait en sorte qu’il n’était même pas du voyage pour Boston. Plus tôt ce mois-ci, le médaillé d’argent des Championnats canadiens, Liam Firus, a pris la décision de laisser sa place à Nam, précisant que l’équipe formée de Chan et Nguyen donnerait plus de chances au Canada de qualifier une troisième personne pour les Mondiaux de 2017. Un Canadien de plus en 2017 signifie une plus grande chance pour le Canada d’obtenir un maximum de quotas olympiques (3) pour les Jeux olympiques de 2018. Plus de détail à ce sujet ci-bas.

Couples

Programme court : Vendredi 1er avril, 13 h 15 à 16 h 53
Programme libre : Samedi 2 avril 12 h 54 à 15 h 54

On dit qu’il est plus difficile de défendre un titre que de le gagner. Ce semble être le cas pour le duo formé de Meagan Duhamel et Eric Radford. Certes, ils continuent de gravir les podiums, mais il y a quelque chose qui cloche dans leurs performances. Dernièrement, ils ont dû se retirer du Championnat des Quatre Continents après le programme court. Meaghan, du haut de ses 4’11’’, avait été affligée d’un virus intestinal lui causant des vomissements et une perte de poids de 4,6 livres.

À lire : Duhamel nous montre ce que c’est d’être championne du monde et végétalienne

Meagan et Eric n’ont pas encore réussi à présenter deux programmes sans failles aux juges. Connaissant la compétitivité qui les habite, tout porte à croire qu’ils livreront la marchandise cette semaine aux Mondiaux. Les champions du monde en titre ont décidé de mettre de côté le quadruple lutz lancé et de miser plutôt sur l’exécution des éléments qu’ils maitrisent à la perfection.

Le programme libre qui aura valu l’or à Duhamel et Radford aux Internationaux de Patinage Canada en octobre dernier

Les champions olympiques Tatiana Volosozhar et Maxim Trankov, les médaillés d’argent olympique Ksenia Stolbova et Fedor Klimov ainsi que la quintuple championne du monde Aliona Savchenko et son nouveau partenaire Bruno Massot sont tous parmi les prétendants au titre mondial, même si aucun d’entre eux n’a patiné sur le circuit international l’an dernier. Il faudra aussi garder à l’œil les vice-champions du monde de 2015 Wenjing Sui et Cong Han dans cette compétition qui sera des plus enivrantes.

Les autres patineurs canadiens qui auront pour mission de conserver les trois places du pays dans la compétition des couples sont Lubov Iliushechkina et Dylan Moscovitch ainsi que Kirsten Moore-Towers et Michael Marinaro. Ces deux équipes en sont à leur deuxième saison ensemble après la dissolution du couple Moore-Towers/Moscovitch. Kirsten et Michael ont été appelés en renfort après que Julianne Séguin et Charlie Bilodeau se soient désistés en raison d’une blessure.

Femmes

Programme court : Jeudi 31 mars, 12 h 10 à 17 h 54
Programme libre : Samedi 2 avril, 19 h à 22 h 55

Les jeunes représentantes canadiennes, Alaine Chartrand et Gabrielle Daleman, espèrent toutes les deux percer le top 10 aux Mondiaux. Il ne s’agit que d’une deuxième présence aux Championnats du monde pour la championne nationale Alaine Chartrand qui avait pris le 11e rang l’an dernier. Les Mondiaux marqueront la première compétition de Gabrielle Daleman depuis son retrait du Championnat des Quatre Continents en raison d’une blessure. Toutes les deux sous la tutelle de Brian Orser au Cricket Club de Toronto, les Canadiennes sont assez fortes techniquement pour se retrouver parmi l’élite mondiale, notamment grâce à leurs combinaisons de triples sauts.

Le programme court d’Alaine Chartrand

Est-ce que les Américaines Gracie Gold et Ashley Wagner seront capables de remettre les États-Unis sur le podium des Mondiaux pour la première fois depuis 2006? Qui d’entre Evgenia Medvedeva et Elena Radionova sera le meilleur espoir de la Russie? Est-ce que l’ancienne championne du monde Mao Asada saura sortir de l’ombre de sa compatriote Satako Miyahara? C’est ce que nous saurons cette semaine à Boston.

Le classement général des Canadiens au terme de cette semaine de compétition déterminera le nombre de patineurs qui iront représenter l’unifolié aux Mondiaux en 2017 à Helsinki. Les résultats en Finlande détermineront les places de quota de chacun des pays pour les Jeux olympiques de PyeongChang. Dans chacune des disciplines, les deux meilleurs classements d’un pays sont additionnés. Si le total donne un nombre inférieur ou égal à 13 (par exemple une 2e et une 7e places), le pays recevra trois qualifications pour la compétition olympique. Les nations avec des totaux entre 14 et 28 obtiendront deux places (où tout placement à l’intérieur du top 16 équivaudra à 16 points).

CBC se chargera de la webdiffusion de toutes les compétitions en plus d’offrir une couverture à la télévision pour les finales. Vous trouverez l’horaire de diffusion ici : http://www.cbc.ca/sports/olympics/winter/figureskating/broadcast

Olympique.ca sera sur place à Boston pour couvrir les Championnats du monde de patinage artistique de l’ISU dès le mardi 29 mars. Suivez @nichols_paula sur twitter pour ne rien manquer.