Il s’en est fallu de peu pour que Milos Raonic devienne le premier Canadien de l’histoire du tennis à atteindre la finale des Internationaux d’Australie. Le 13e joueur mondial s’est fait montrer la porte de sortie par Andy Murray en quatre heures par le pointage de 4-6, 7-5, 6-7 (4), 6-4 et 6-2.

La partie n’était pas jouée d’avance. Avant ce match de demi-finale, sur les six rencontres entre Murray et Raonic, le numéro deux mondial avait rendu les armes à trois occasions. Autre aspect intéressant : Milos Raonic est l’un des meilleurs serveurs sur le circuit et Murray… est probablement le meilleur « retourneur » de service de sa génération.

Raonic s’est imposé d’entrée de jeu en brisant le service de Murray, n’ayant besoin que d’une balle de bris sur les trois qu’il s’était offerts. Le Canadien a dicté les prochains points de la première manche en anticipant les lobs que l’Écossais a l’habitude de faire contre des adversaires plus grands, misant sur des services au corps (dont deux frôlent les 230 km/h) et en réalisant des as dans les moments clés. Raonic l’emporta au compte de 6-4.

À lire : Match Raonic-Monfils | Match Raonic-Wawrinka

Concentré et sans émotion apparente, Raonic a réussi à sauver une balle de bris à 0-1. Contrairement à son adversaire, Andy Murray est assez expressif tant dans ses bons coups que dans ses erreurs. Les deux sont restés solides au service jusqu’à 5-6 pour Murray. Ce dernier a réussi à convertir sa sixième occasion de balle de bris du match en forçant le Canadien à rater une volée pour combler son déficit d’une manche.

Nouvelle manche, nouvelle attitude pour le Canadien qui comptait 36 fautes directes contre 11 pour l’Écossais à ce stade de la rencontre. Le tombeur de Gaël Monfils a eu une occasion de briser à un moment crucial du match (5-5) lorsque Murray envoya sa balle dans le filet à 40-40. Il loupa sa chance en envoyant un revers sur la bande blanche du filet. Solide sur son jeu au service, le Canadien força le jeu décisif en fin de manche. Même si Murray avait une meilleure fiche en jeu décisif contre Raonic, c’est le représentant de l’unifolié qui, grâce à de très beaux coups gagnants, remporta cette portion du match par la marque de 7-4.

Milos Raonic utilise sa raquette pour étirer un muscle de la cuisse pendant son match de demi-finale aux Internationaux d'Australie, le 29 janvier 2016.

Milos Raonic utilise sa raquette pour étirer un muscle de la cuisse pendant son match de demi-finale aux Internationaux d’Australie, le 29 janvier 2016.

À 2-1 en quatrième manche, Milos Raonic demande un temps mort pour consulter un médecin au vestiaire pour une douleur au haut de la cuisse droite. Revirement de situation à 3-3 alors que Raonic offre à Murray trois balles de bris. Raonic commet sa 19e faute directe de la manche et Murray prend les devants quatre jeux à trois. L’Écossais s’empare de la manche par la marque de 6-4. À partir de ce point, le match passe aux mains de Murray.

La cinquième manche a débuté avec un jeu et une raquette en moins pour Raonic. Il n’y avait plus de place à l’erreur et c’est Andy Murray qui a été le moins imparfait des deux. Il a emporté la manche ultime de manière expéditive au compte de 6-2 et rejoint Novak Djokovic en finale.

Milos Raonic félicite Andy Murray qui passe en finale des Internationaux d'Australie, le 29 janvier 2016.

Milos Raonic félicite Andy Murray qui passe en finale des Internationaux d’Australie, le 29 janvier 2016.

Pour la première fois de l’ère Open, deux frères participeront à des finales d’un tournoi du Grand Chelem puisque le frère d’Andy, Jamie, sera de la finale du double contre le Canadien Daniel Nestor.

Raonic quitte Melbourne avec 720 points ATP pour grimper au 11e rang mondial dès lundi.