Biographie :

Virginie ChenierVirginie Chénier a commencé à s’entraîner pour la compétition deux semaines après avoir tiré ses premières flèches. Elle a fait ses débuts sur la scène internationale dans les rangs cadets aux Championnats du monde jeunesse de 2008, quelque temps avant son quatorzième anniversaire. Elle a participé à deux autres Championnats du monde cadets avant de passer aux rangs juniors en 2012. Lors des Championnats du monde en salle juniors de la même année, elle a terminé au neuvième rang de l’épreuve individuelle et au pied du podium de l’épreuve par équipes. En 2013, elle a pris part aux Championnats du monde juniors et seniors. Virginie a réussi son meilleur résultat en carrière lorsqu’elle s’est classée au quatrième rang de l’épreuve individuelle junior d’arc recourbé des Championnats panaméricains de 2014. Elle a eu un avant-goût de la compétition multisport aux Jeux du Canada de 2011 où elle a remporté deux médailles, l’or de l’épreuve individuelle et le bronze de l’épreuve par équipes.

À PROPOS DE L’ATHLÈTE

Famille : Elle est la fille de Roger Chénier et Danielle Juteau. Son frère aîné s’appelle Jean-Mathieu. Débuts : Elle a commencé à pratiquer le tir à l’arc à l’âge de 11 ans. Elle a fait de la gymnastique artistique de 1999 à 2005, mais elle cherchait un autre sport en se rendant à des portes ouvertes. Un entraîneur de tir à l’arc a demandé à son club si des gymnastes avaient arrêté récemment, parce que les muscles de leur dos sont bien développés pour le tir à l’arc. Celui-ci l’a contacté et après avoir fait un essai, elle a adoré. Autres intérêts : Elle étudie à l’Université McGill où elle fait une majeure en géographie et une mineure en communication. Elle aime le yoga chaud parce que c’est un exercice aussi physique que relaxant. Pendant l’entre-saison, elle aime faire du ski. Elle a un emploi d’été en entretien dans une entreprise de logement social. De tout et de rien : On la surnomme V ou Nini. Elle s’inspire du gymnaste olympique américain Shawn Johnson. Lorsqu’elle tire, elle porte deux élastiques au poignet droit. Elle conserve les billets d’avion, les numéros d’athlètes et les programmes du tournoi de ses compétitions. Sa citation préférée : « Je voulais prouver qu’une vraie championne garde le sourire en toutes circonstances. » – Sandra Izbasa (gymnaste roumaine)

PALMARÈS INTERNATIONAL

ChM WA : 2013 – 57e (individuel)

CPA : 2014 – 17e (individuel), 5e (par équipes)

ChM WA (juniors) : 2013 – 33e (individuel); 2012 – 9e (individuel), 4e (par équipes)

ChM WA (cadets) : 2011 – 33e (individuel); 2009 – 40e (individuel); 2008 – 53e (individuel)

ChM FISU : 2014 – 33e (individuel)