Biographie :

Tim Nedow a fait son entrée sur la scène internationale en décrochant la médaille de bronze au lancer du poids des Championnats panaméricains juniors de 2009. Il a ensuite participé aux Universiades d’été de la FISU en 2011 et 2013. Puis en 2013, il a participé à sa première compétition internationale chez les seniors, les Championnats du monde de l’IAAF, et a couronné sa saison par une médaille de bronze au lancer du poids aux Jeux de la Francophonie.

L’année suivante, aux Jeux du Commonwealth de 2014 à Glascow, il a ajouté une autre médaille de bronze à son palmarès. En 2013, 2014 et 2015, il a raflé les titres canadiens au disque et au poids. Aux Jeux panaméricains de Toronto 2015, il a participé aux deux épreuves et remporté la médaille d’argent de sa discipline de prédilection, le lancer du poids. Il a aussi établi son record personnel de 61,49 m au lancer du disque. Même s’il a échoué à se qualifier pour la finale du lancer du poids des Championnats du monde de l’IAAF de 2015, Tim a commencé l’année 2016 en force. En janvier, il a franchi les 21 mètres pour la première fois avant de réussir son record personnel de 21,33 en février. Ses deux performances ont eu lieu en salle.

Participant à ses premiers Jeux olympiques à Rio en 2016, Nedow a pris le 16e rang de la ronde de qualification, ratant de peu le passage en finale. En 2018, il est revenu aux Jeux du Commonwealth, où il a décroché une autre médaille de bronze. Nedow a obtenu un bon départ en 2019, établissant une nouvelle marque personnelle à l’extérieur de 21,18 m dans une rencontre à Long Beach au mois d’avril.

À PROPOS DE TIM

Débuts : Il a commencé à faire de l’athlétisme à l’âge de 13 ans… Au secondaire, il pratiquait chaque année le football, le basketball et ensuite l’athlétisme. Il avait un talent naturel pour le lancer du poids, et il a continué parce qu’il s’agit d’un sport individuel où les distances sont mesurées et qu’il y a des records à battre… Autres intérêts : Il aime découvrir différentes cuisines quand il est en voyage et admirer l’architecture propre à chaque pays… Il a obtenu un baccalauréat ès sciences en développement de jeux électroniques de l’université DePaul en 2012… De tout et de rien : Il collectionne des chopes de bière et des verres à shooter des villes où ses compétitions sont disputées. Avant une compétition, il frotte l’intérieur de ses genoux et tire sur son oreille gauche parce qu’on lui a dit que ces gestes donnent un coup de fouet au système nerveux. La véracité de ce rituel lui importe peu parce qu’il s’est convaincu que ça fonctionne et il le fait avant chaque lancer…