Biographie :

Nichelle Prince a su qu’elle voulait jouer pour Équipe Canada dès l’âge de 9 ans. Ses parents avaient alors amené toute la famille à Boston pour assister à un match de la Coupe du monde féminine de la FIFA. Son rêve s’est réalisé en 2012 lorsqu’elle a aidé le Canada à remporter le Championnat des moins de 17 ans de la CONCACAF et à se qualifier pour la Coupe du monde des moins de 17 ans de la FIFA.

En 2014, elle était membre de l’équipe canadienne qui s’est rendue en quarts de finale de la Coupe du monde des moins de 20 ans de la FIFA, lors de laquelle elle a été nommée joueuse du match contre la Finlande. Nichelle a été nommée au sein de la formation des Jeux panaméricains de 2015 à Toronto, mais n’a pu prendre part à la compétition en raison d’une blessure. À la qualification olympique de la CONCACAF, elle a réussi un tour du chapeau lors de la victoire 10-0 des siennes contre le Guatemala, où l’équipe a terminé au 2e rang et obtenu son billet olympique pour Rio, où le Canada a remporté une médaille de bronze.

Elle faisait aussi partie de l’équipe qui a gagné la Coupe d’Algarve 2016. En deux ans dans l’uniforme des Buckeyes de l’université de l’Ohio, elle a été nommée à l’équipe des étoiles académiques Big 10 en 2014 et à la deuxième équipe d’étoiles ainsi qu’à l’équipe de recrues Big 10 en 2013. Lors de sa première année d’études, elle a marqué 13 buts et récolté six mentions d’aide en 20 matchs. À sa deuxième année, elle a subi une blessure qui a freiné sa participation à 10 matchs et trois buts.

 À propos de Nichelle

Famille : Elle est la fille de Fabian et Robin Prince. Sa sœur aînée, Christine, et sa sœur cadette, Kendra, jouent au soccer dans la NCAA. Débuts : Elle a commencé à jouer au soccer à l’âge de 4 ans. Sa sœur avait commencé à jouer et aimait beaucoup cela, alors ses parents l’ont inscrite. En se rendant à son premier match, Nichelle a pleuré sans arrêt parce qu’elle ne voulait pas jouer, mais elle est rapidement tombée amoureuse du sport. Au-delà du soccer : Elle a terminé sa deuxième année d’études à l’université de l’Ohio où elle fait une majeure en industrie du sport avec une mineure double en commerce et en communications. Elle aime magasiner, aller au cinéma et sortir avec ses amis et sa famille, ainsi que voyager. Elle a participé au Buckeyethon, un danse-o-thon de 12 heures pour amasser des fonds pour les patients atteints de cancers pédiatriques. Sa devise : « Si tu veux réussir autant que tu as besoin de respirer, tu auras du succès. » Christine Sinclair l’inspire parce qu’elle a changé les possibilités des athlètes féminines au Canada. Le matin d’un match, elle mange du gruau parce que c’est ce que son père lui cuisinait avant chaque compétition d’athlétisme et chaque match de soccer quand elle était jeune. Elle collectionne les épinglettes des pays où elle joue. On la surnomme Vic.