Une coureuse célèbre la fin de sa course

Melissa Bishop-Nriagu

Biographie

Melissa Bishop-Nriagu a eu un été des plus mémorables en 2015. Après avoir remporté l’or au 800 m des Jeux panaméricains à Toronto, elle s’est rendue aux Championnats du monde où elle a battu le record canadien de son épreuve, un record vieux de 14 ans. Elle est ainsi devenue la première Canadienne à courir la distance en dessous d’une minute 58 secondes avec son temps de 1:57,52. 

Après une demi-finale spectaculaire, elle a mis la main sur la médaille d’argent en finale. Ce fut un retour à la compétition remarquable pour la coureuse qui avait manqué toute la saison en salle à cause d’une hernie. Cette blessure l’a forcée au repos pour sept semaines, puis une blessure à la cheville en mai l’a tenue à l’écart pendant un autre mois. C’était la première fois de sa carrière qu’elle avait à composer avec une, et même deux blessures graves.  À ses deuxièmes Jeux olympiques, Bishop-Nriagu a terminé en quatrième place au 800 m, égalant ainsi le meilleur résultat canadien de l’histoire à cette épreuve. Elle a fait ses débuts olympiques à Londres 2012.  

À ses deuxièmes Jeux olympiques à Rio en 2016, Bishop-Nriagu a réédité le record national qui lui appartenait déjà avec un temps de 1:57,02, mais elle a dû se contenter d’une quatrième place crève-cœur dans le 800 m, ce qui égalait tout de même le meilleur résultat à vie du Canada dans cette épreuve aux Jeux olympiques. En 2017, elle a remporté son deuxième titre national de suite au 800 m et son quatrième en tout, pour ensuite améliorer le record national à 1:57,01 à l’occasion d’une rencontre de la Diamond League disputée à Monaco. Aux Championnats du monde de World Athletics,  elle est passée sous le seuil des 1:58 pour ainsi finir cinquième. 

Après avoir pris congé en 2018 pour donner naissance à sa fille Corinne, Bishop-Nriagu a renoué avec la compétition en 2019, mais elle a eu de la difficulté à retrouver la forme physique qu’elle avait avant sa grossesse. Elle a décidé de mettre fin prématurément à sa saison afin de récupérer et de se préparer pour les Jeux de Tokyo 2020. Elle a commencé l’année 2020 en santé, puis les compétitions ont été annulées en raison de la pandémie de la COVID-19. 

Au début du mois de mai 2021, Bishop-Nriagu a enregistré un temps de 1:59,40 à l’occasion d’une rencontre à Chula Vista, en Californie, ce qui lui a permis de réaliser le critère de qualification olympique pour l’épreuve du 800 m. Une semaine plus tard, elle a abaissé son temps à 1:58,62 aux Golden Games de l’USATF. Tôt en juin à Sacramento, elle a affiché son temps le plus rapide en près de quatre ans, avec un chrono de 1:58,36. À Tokyo 2020, Bishop-Nriagu n’a pu se rendre plus loin que la première ronde de qualifications au 800 m. Elle a révélé par la suite qu’elle s’était blessée à l’ischiojambier la semaine d’avant.

Elle a fait ses débuts olympiques à Londres 2012. La même année, elle passait sous les deux minutes au 800 m pour la première fois lors de la Classique Prefontaine. Elle a remporté deux titres de championne canadienne consécutifs en 2013 et 2014 après une deuxième position aux Championnats canadiens de 2012. En 2013, elle a fait ses débuts aux Championnats du monde de l’IAAF et elle a acquis davantage d’expérience aux jeux multisports avec sa participation aux Jeux du Commonwealth de 2014 à Glasgow. Dans l’uniforme des Lancers de Windsor, Melissa a récolté plusieurs médailles d’or des Championnats de SIC au 600 m et au 1000 m.

À propos de Melissa

Débuts : Elle a commencé à courir pour le plaisir à l’école à l’âge de 10 ans, puis à s’entraîner et à faire des compétitions à 13 ans… Elle a toujours aimé la poursuite et le fait d’affronter d’autres coureurs… Son entraîneur de longue date Dennis « Big Dawg » Fairall est sa plus grande source d’inspiration; il est décédé en novembre 2020 à la suite d’une paralysie supranucléaire progressive, une maladie neurologie dégénérative rare… Autres intérêts  : Elle a obtenu son baccalauréat en sciences de l’activité physique en 2010 et son baccalauréat en enseignement en 2011. Elle a étudié à l’Université de Windsor. Elle aime cuisiner, faire de la pâtisserie, organiser des soupers informels, prendre un café le matin et lire sur le balcon et passer du temps avec sa famille à la plage… De tout et de rien : Dicton favori : « Respecte tout le monde, mais ne crains personne », quelque chose que l’entraîneur Dennis lui disait avant ses courses… Elle a commencé à collectionner les décorations de Noël de partout dans le monde… Elle suit la même routine d’échauffement avant ses courses depuis ses premiers jours au sein d’un club d’athlétisme…

Faits saillants olympiques

Jeux Sport Épreuve Rang
Londres 2012Athlétisme800 m - femmes30
Rio 2016Athlétisme800 m - femmes4

Palmarès international

Jeux olympiques : 2016 - 4(800 m); 2012 – 30(800 m)

Jeux panaméricains : 2015 – OR (800 m)

Championnats du monde de World Athletics : 2017 – 5e (800m); 2015 – ARGENT (800 m); 2013 – 23e (800 m)

Jeux du Commonwealth : 2014 – 8(800 m), 5e (relais 4x400 m)