Malindi Elmore

Biographie

S’étant déjà fait un nom comme coureuse de demi-fond, Malindi Elmore a écrit son nom dans le livre des records canadiens en janvier 2020 quand elle a fracassé record national du marathon à son retour à la compétition professionnelle après une absence de sept ans. 

Elmore a fait sa première apparition olympique aux Jeux d’Athènes 2004 quand elle a participé à l’épreuve du 1500 m. Datant de juillet 2004, son record personnel est toujours le sixième temps de l’histoire canadienne pour une femme sur cette distance. Malgré le fait qu’elle ait réalisé le critère mondial de qualification olympique au 1500 m, elle n’a pas été nommée au sein de l’équipe pour les Jeux de Beijing en 2008 puisque son chrono était à sept centièmes de secondes du critère de qualification canadien qui était un peu plus sévère. Quatre ans plus tard, elle a remporté les essais nationaux, mais a raté les Jeux de Londres 2012 puisqu’elle était une seconde plus lente que le critère de qualification olympique. Elle a alors décidé d’accrocher ses crampons. 

Après avoir participé à des compétitions professionnelles de triathlon de type Ironman de 2015 à 2017 (notamment avec une performance sous la barre des neuf heures) et donné naissance à deux enfants, Elmore a mis le cap sur un nouveau défi. Seulement sept mois après son dernier accouchement, elle a participé à son premier marathon en janvier 2019. Elle comptait courir le Marathon de Toronto à l’automne 2019 qui faisait aussi office de Championnats canadiens, mais une blessure à l’ischiojambier l’a tenue à l’écart de la compétition. Pleinement rétablie, elle a ensuite affiché un chrono de 2:24:50 au Marathon de Houston en janvier 2020, soit plus de deux minutes sous le record national établi moins d’un an auparavant. En cours de route, Elmore a aussi abaissé les records canadiens sur 25 km, 30 km, 35 km et 40 km, et ce, quelques mois seulement avant son 40e anniversaire de naissance. 

 À sont retour aux Jeux olympiques à Tokyo 2020, Elmore a terminé neuvième, le meilleur résultat du Canada à l’épreuve du marathon féminin depuis son apparition à Los Angeles 1984.

Parmi ses succès précédents sur la piste, il y a sa médaille de bronze aux Jeux panaméricains et une autre médaille de bronze aux Mondiaux universitaires de 2003. Elle est aussi quadruple championne canadienne au 1500 m (2004, 2009, 2010 et 2012) et six fois membre de l’équipe d’étoiles nationale universitaire américaine (1998 à 2003) comme membre de l’équipe de l’Université Stanford où elle détient le record de l’université au 800 m et au 1500 m. 

À propos de Malindi 

Débuts : Elle a développé un intérêt intense pour la course après avoir vu Joan Benoit remporter le premier marathon olympique féminin aux Jeux de Los Angeles en 1984… Elle s’est investie plus sérieusement à la course à l’école secondaire en 1996… Elle a été particulièrement inspirée par Leah Pells et sa quatrième place sur 1500 m aux Jeux d’Atlanta en 1996… Autres intérêts : Elle a terminé ses études à l’Université Stanford avec un baccalauréat ès arts en relations internationales… Elle a décroché une maîtrise en design environnemental à l’Université de Calgary et un baccalauréat ès arts en éducation à l’UBC Okanagan… Elle est entraîneure au Club d’athlétisme de l’Okanagan et sur le campus de l’UBC Okanagan … De tout et de rien : Son mari Graham Hood est un olympien qui a participé à deux Jeux, soit au 1500 m à Barcelone 1992 et à Atlanta 1996… 

Faits saillants olympiques

Jeux Sport Épreuve Rang
2004 AthènesAthlétisme1 500 m - femmes37

Palmarès international

Jeux olympiques : 2004 – 10e / vagues (1500 m) 

Jeux panaméricains : 2011 – BRONZE (1500 m); 2003 – 4e (1500 m) 

Jeux du Commonwealth : 2006 – 8e (1500 m) 

Marathons : 2020 – 3e (Houston); 2019 – 7e (Houston)