Michelle Russell

Biographie

Michelle Russell a beaucoup attiré l’attention aux Championnats du monde U23 de l’IC en 2013 à Welland, en sol canadien, quand elle a remporté la médaille d’or de l’épreuve du K-1 200 m et la médaille de bronze du K-1 500. Elle a été l’unique double médaillée du Canada de la compétition. 

Michelle a fait ses débuts sur le circuit de la Coupe du monde en 2012. La même année, elle a terminé troisième à l’épreuve du K-1 500 m dans le cadre des essais canadiens pour déterminer la composition de l’équipe olympique des Jeux de Londres. Le résultat, mais surtout la prise de conscience du parcours qui s’ouvrait devant elle, lui a donné de l’assurance et l’a aidé à concentrer ses efforts. En 2013, elle s’est qualifiée pour quatre finales de K-1 de la Coupe du monde (deux K-1 200 m et deux K-1 500 m) et elle a participé à ses premiers Championnats du monde seniors au K-1 200 m. Elle a disputé les finales B des épreuves du K-1 200 m et du K-2 500 m des Championnats du monde de 2014. 

Michelle est triple médaillée des Jeux panaméricains de 2015 à Toronto, ayant contribué à la première médaille du Canada à ces Jeux, soit l’or à l’épreuve du k-4 500 m. Elle a remporté par la suite l’argent aux épreuves du K-1 200 m et K-1 500 m. Aux Championnats du monde de 2015, elle a disputé les deux épreuves de K-1. 

Après avoir raté la qualification pour Rio en 2016, Russell est retournée aux Championnats du monde en 2017. Aux Championnats du monde de 2019, elle était membre de l’équipage qui a qualifié le Canada au K-4 500m pour les Jeux de Tokyo 2020. 

À propos de Michelle

Débuts : Elle a commencé à faire du kayak à l’âge de 7 ans lorsque sa mère a inscrit toute la famille au club aquatique Abenaki, de Cole Harbour, pour faire du sport en plein air. Elle s’est jointe au club aquatique Cheema en 2004. Autres intérêts : Elle a terminé ses études en 2020 avec un diplôme en anglais avec distinction de l’Universeité Mount Saint Vincent… Elle aime la lecture … De tout et de rien : Sa grand-mère est son modèle. C’est le médaillé de bronze des Jeux olympiques de 2000, Steve Giles, qui lui a donné le meilleur conseil de sa carrière : il a dit que ses meilleures courses sont survenues quand il arrêtait de penser et faisait confiance à sa technique au lieu de se donner une place avant le début de la course. 

Palmarès international

Championnats du monde de l’ICF : 2019 -  16e (K-1 200 m), 12e (K-4 500 m); 2018 – 12e (K-1 500 m), 9e (K-4 500 m), 13e (K- 1 5000 m); 2017 – 11e (K-1 500 m), 13e (K-2 500 m), 12e (K-1 5000 m); 2015 – 18e (K-1 200 m); 14e (K-1 500 m); 2014 – 13e (K-1 200 m), 12e (K-2 500 m); 2013 – 14e (K-1 200 m)

Jeux panaméricains : 2015 – ARGENT (K-1 200 m), ARGENT (K-1 500 m), OR (K-4 500 m)

Championnats du monde U23 de l’ICF : 2013 – OR (K-1 200 m), BRONZE (K-1 500 m)

Championnats du monde juniors de l’ICF : 2011 – 8e (K-1 500 m), 8e (K-4 500 m), 10e (K-1 1000 m)