Biographie :

C’est en 2011 que Larissa Franklin a fait ses premiers pas au sein de l’équipe nationale à l’occasion des Championnats du monde juniors féminins de WBSC, où le Canada a terminé au cinquième rang.

Elle a rejoint l’équipe senior en 2013 et a participé avec elle à la Coupe du monde de softball et au tournoi de qualification des Amériques de WBSC où elle a remporté la médaille d’argent. Depuis, elle a été dans le champ extérieur pour le Canada, participant à de nombreux tournois internationaux, notamment les Championnats du monde de softball féminins de WBSC en 2014, 2016 et 2018, remportant le bronze dans les deux plus récentes éditions.

Franklin a aussi fait partie de l’équipe médaillée d’or aux Jeux panaméricains de Toronto 2015. À sa troisième année à l’université Indiana-Purdue Fort Wayne (IPFW), Larissa a dominé son équipe en ce qui a trait à la moyenne au bâton (.459), aux coups sûrs (84, record de l’université), au total des buts (106), aux buts volés (19) et au pourcentage de présence sur les buts (.515).

De plus, elle a établi des records d’école à l’IPFW pour les buts volés (71) et les coups sûrs (207) avant de se joindre à l’Université Western Kentucky en 2015. À sa seule saison à WKU, elle a égalé le record de l’école pour la plus longue séquence de matchs avec au moins un coup sûr (15 matchs).

À propos de Larissa

Débuts : Elle a commencé à jouer dès l’âge de cinq ans… Elle aime les sports d’équipe beaucoup plus que les sports individuels… En grandissant, elle s’est sentie inspirée en suivant les rencontres de la Coupe Canada… Autres intérêts : Elle a étudié à l’université Indiana-Purdue Fort Wayne (IPFW) de 2011 à 2014, puis elle a rejoint l’Université Western Kentucky en 2015 (diplôme avec majeure en science psychologique et mineure en santé et nutrition)… Ses passe-temps comprennent de jouer aux cartes et à la balle aki, faire des randonnées et lire… De tout et de rien : Depuis qu’elle a rejoint l’équipe nationale, en 2013, Caitlin Lever a été son modèle parce qu’elle a été une joueuse exceptionnelle de qui elle a beaucoup appris… Sa devise : « Tu vis et tu apprends, puis tu apprends et tu vis. Si tu n’apprends pas, tu ne vis pas. »… On la surnomme Franky ou Larry.