Biographie :

Lorsque le triple olympien Kyle Shewfelt a enlevé l’or aux exercices au sol aux Jeux olympiques de 2004 à Athènes, il a écrit une page d’histoire en remportant la toute première médaille du Canada en gymnastique artistique. De plus, il est passé à deux doigts de gagner une deuxième médaille, le bronze au saut de cheval, mais une décision controversée des juges l’en a privé.

Si Shewfelt jouit d’une renommée internationale en gymnastique en raison de la fluidité, de la limpidité et de l’élégance de ses mouvements, il est également un compétiteur déterminé. Après s’être cassé les deux jambes à la suite d’une mauvaise réception durant une séance d’entraînement au Championnat du monde de 2007, il a subi des opérations chirurgicales qui ont nécessité de la réadaptation. Toutefois, onze mois plus tard, il était de retour sur la scène olympique en vue de concourir aux Jeux olympiques de 2008 à Beijing et d’inspirer encore plus de jeunes gymnastes canadiens.

Shewfelt est aussi un innovateur. Il a été le premier gymnaste de sexe masculin à réaliser un Yurchenko avec deux vrilles et demie, saut qui a d’ailleurs été nommé en son honneur.

Meneur de longue date de l’équipe masculine canadienne, Shewfelt a connu du succès à l’extérieur du gymnase olympique. Sa collection de trophées comprend notamment trois médailles de bronze (2003, exercices au sol; 2003, saut de cheval; 2006, exercices au sol) récoltées aux Championnats du monde FIG. En deux participations aux Jeux du Commonwealth, il a remporté six médailles, y compris deux médailles d’or consécutives aux exercices au sol, ainsi qu’une médaille d’or au saut de cheval en 2002. Il a également mené l’équipe masculine canadienne vers une médaille d’or à l’épreuve par équipe en 2006.

Après avoir pris sa retraite en 2009, Shewfelt a poursuivi son engagement dans le sport en tant que commentateur sportif et à titre d’ambassadeur et de mentor pour Gymnastique Canada. En 2013, il a ouvert le club Kyle Shewfelt Gymnastics qui offre des programmes pour tous les âges. Shewfelt a été intronisé au Panthéon des sports canadiens en 2010.