Biographie :

Khamica Bingham a connu une saison 2015 de rêve. Elle a couru le dernier quart du relais 4×100 m qui a battu le record national des Championnats du monde des relais de l’IAAF 2015, enregistrant un temps de 42,85 secondes pour la 4e place et une qualification pour Rio 2016. Championne canadienne du 100 m, elle était aussi membre du quatuor qui a remporté le bronze aux Jeux panaméricains de 2015 à Toronto en plus de se classer au 6e rang du 100 m, enregistrant un record personnel de 11,13 secondes. Khamica a aussi couru la dernière portion du relais 4×100 m aux Championnats du monde de l’IAAF, plaçant le Canada encore une fois en 6e place en établissant le record canadien de 42,60 secondes. Elle a été la seule athlète du Canada, homme ou femme, à se qualifier pour la finale du 100 m lors des Jeux du Commonwealth en 2014, malgré un grave virus intestinal contracté au plus fort de la saison. Elle a remporté trois médailles d’or des Championnats de SIC de 2014, gagnant le 60 m en un temps record pour la compétition, le 300 m et le relais 4×200 m. Khamica a raté de peu le podium de l’épreuve du 100 m des Championnats du monde juniors de l’IAAF en 2012, finissant en 4e position après avoir occupé le 5e rang aux Championnats mondiaux de la jeunesse de l’IAAF.

À propos de l’athlète…

Famille : Elle est la fille de Carl et Velma Bingham. Sa sœur aînée s’appelle Chantel et son frère aîné, Jerome. Débuts : Elle a commencé à faire de la course sur piste à l’âge de 15 ans. Elle était gymnaste de niveau national, mais ses parents n’avaient pas les moyens de lui permettre de continuer dans cette voie, et elle a rejoint une ancienne coéquipière en athlétisme. Son rêve olympique est né lorsqu’elle a remporté la médaille d’or du 100 m et du 200 m de l’OFSAA (écoles secondaires ontariennes) dès sa première année en athlétisme. Au-delà de l’athlétisme : Elle a mis ses études en lettres et sciences humaines à l’Université York en veilleuse en vue des Jeux olympiques. Elle aime passer du temps avec son neveu Raylan, participer aux barbecues familiaux, regarder des films et des émissions à MTV, magasiner et aller à la plage. Sa devise : « Ne perds jamais la foi. Aie confiance en Dieu et ton heure de gloire viendra. » Elle collectionne les épinglettes de différents pays. Le talent et les paroles de son coéquipier Daundre Barnaby, décédé en 2015, l’inspirent parce qu’elle veut réussir ce qu’il n’a pas eu la chance de faire. On la surnomme Meeks ou Mica.