Biographie :

Joey Lye a reçu, pendant quatre ans, l’écusson d’honneur du sport universitaire pour le softball et le hockey sur glace, les deux sports qu’elle a pratiqués au niveau universitaire au Williams College où elle a aussi été nommée dans l’équipe d’étoiles de l’esprit sportif de la NESCAC pour ces deux sports.

Au softball, Joey a été sélectionnée quatre au sein de l’équipe d’étoiles de la NESCAC et de la région Nouvelle-Angleterre de la NFCA pour son jeu au poste d’arrêt-court. Elle a établi cinq records d’école pour la moyenne au bâton (.457), les points marqués (150), les coups sûrs (211), le nombre total de buts atteints (267) et les buts volés (62). À sa dernière année, Joey s’est démarquée aux États-Unis avec une moyenne au bâton de .563, établissant ainsi un nouveau record de saison au collège Williams. Elle a également établi un record d’établissement avec 22 buts volés et a été nommée joueuse de l’année 2009 de D3 de la Nouvelle-Angleterre par la NESCAC et l’ECAC.

Joueuse polyvalente qui est le cœur et l’âme de l’équipe nationale depuis qu’elle l’a rejointe en 2010, elle a depuis participé à toutes les éditions du Championnat du monde de softball féminin pour le Canada, décrochant la médaille de bronze en 2010, 2016 et 2018. Elle a aussi été membre des équipes canadiennes qui ont remporté l’argent aux Jeux panaméricains de 2011 et l’or en 2015.

À propos de Joey

Débuts : Elle a commencé à jouer au softball à l’âge de sept ans. Autres intérêts : Elle a obtenu un baccalauréat en psychologie du collège Williams en 2009, puis une maîtrise en entraînement et administration du sport de l’université Stevenson en 2014… Elle adore lire, voyager, passer du temps avec sa famille et ses amis, se rendre à la plage ou au lac… Elle travaille comme entraîneure de softball à l’Université Bucknel… De tout et de rien : Sa devise : « Tu obtiens 100 % de ce que tu investis. Ne travaillez pas à moitié pour ensuite vous attendre à des résultats »… Surnoms : Jo Jo, Little One, Joséphine… Elle est apparue dans la section « Faces in the Crowd » de l’édition du 25 mai 2009 du magazine Sports Illustrated.