Biographie :

Javier Acevedo a percé sur la scène internationale senior à Rio 2016 comme plus jeune membre masculin de l’équipe canadienne de natation. Un an plus tard aux Championnats du monde de la FIFA 2017, il a remporté ses premières médailles en compétition internationale senior au sein des équipes de relais mixte de style libre et de relais masculin quatre nages.

Aux Championnats panpacifiques 2018, Acevedo a atteint la finale des cinq épreuves auxquelles il a participé. Les premiers podiums internationaux d’Acevedo ont été réalisés aux Championnats australiens par catégorie d’âge de 2014 où il est monté sur le podium de trois épreuves en décrochant l’or au 100 m style libre, l’argent au 50 m style libre et le bronze au 100 m dos. Il a ensuite participé à la finale du 100 m style libre des Jeux olympiques de la jeunesse de 2014.

L’année suivante, il a remporté l’or du relais 4×100 m style libre mixte et l’argent du 50 m dos des Championnats du monde juniors de 2015. Il a raté le podium du 200 m QNI de peu par 0,08 seconde.

Javier s’est qualifié pour les Championnats du monde juniors grâce à une performance exceptionnelle aux essais canadiens de 2015 où il était le benjamin de la finale des épreuves du 100 m style libre et du 200 m QNI. Il a terminé au 3e rang des épreuves où il se mesurait à des nageurs qui ont ensuite participé aux Jeux panaméricains.

En 2015, Natation Canada l’a désigné nageur junior de l’année. Évoluant dans la NCAA avec les Bulldogs de l’Université de la Géorgie, il détient le record de l’école au 200 m dos, il a obtenu sept mentions au sein de l’équipe d’étoiles nationale de la NCAA et deux fois il a été nommé sein de l’équipe d’étoiles de l’Association SEC à la fin de la saison.

À propos de Javier

Débuts : Il a commencé à faire de la natation à l’âge de 7 ans quand sa mère l’a inscrit à des cours en compagnie de ses sœurs. Autres intérêts : Il aime lire, aller à la plage et passer du temps avec ses amis. Étudie en sciences de l’exercice et en science du sport à l’Université de la Géorgie. De tout et de rien : Son rêve olympique est né en regardant les athlètes défiler dans la cérémonie d’ouverture de Beijing 2008 et de Londres 2012… Il aime collectionner des vêtements de l’uniforme de ses adversaires des autres pays. On le surnomme ‘Javi ’.