Canada's Haley Daniels runs the Minden white water course in a qualifying round on Saturday July 18.  She will paddle for gold t

Haley Daniels

Biographie

Haley Daniels a remporté une médaille de bronze historique aux Jeux panaméricains de Toronto en 2015. Aux premiers Jeux panaméricains à présenter les épreuves de canoë féminin, Daniels s’est décrochée une place sur le podium pour l’épreuve de slalom féminin C-1. Elle s’est battue pour obtenir l’égalité des genres dans son sport et figurait parmi les pagayeuses qui ont fait pression pour l’ajout des épreuves de canoë féminin au programme olympique. Elle sera parmi les premières femmes à disputer une épreuve de canoë slalom aux Jeux olympiques après avoir remporté la course éliminatoire contre Lois Betteridge pour la place canadienne en C-1 féminin à Tokyo 2020.

Daniels a participé aux épreuves du circuit de la Coupe du monde de l’ICF chaque année depuis 2009. En 2012, elle a percé sur la scène internationale en décrochant la médaille d’argent des Championnats panaméricains, en terminant parmi les huit premières canoéistes aux Championnats du monde des moins de 23 ans de l’ICF. Elle a pris le départ à sept éditions des Championnats du monde senior de l’IFC, décrochant notamment une 21e place en 2014 lorsqu’elle a raté la qualification pour la demi-finale par seulement 1,06 seconde. 

En 2017, Daniels a décroché l’or à l’épreuve du C-1 aux Championnats panaméricains et a atteint sa première finale de la Coupe du monde. Elle a surmonté une vilaine blessure à l’épaule tout au long de la saison 2018 et a dû passer par la table d’opération une fois sa saison temrinée. En octobre 2019, elle a terminé parmi le top 10 des épreuves tests olympiques officielles en vue des Jeux de Tokyo 2020.

À propos de Haley

Débuts : Elle a commencé à pagayer à l’âge de 10 ans et la compétition à 14 ans, en canoë et en kayak… Enfant, elle a fait de nombreux voyages en canoë avec sa famille… La discipline l’attirait parce qu’elle lui permet de vivre des émotions fortes et de participer à des compétitions au grand air… Autres intérêts : Elle a fréquenté l’Université Mount Royal (majeure en marketing, mineure en sociologie)… Elle aimerait travailler en marketing de commandite sportive… Elle aime faire du dessin et cuisiner… Elle appuie les organismes WaterAid Canada, Protect our Winters, Rapides et radieuses et KidSport Calgary… De tout et de rien : Citation préférée : « L’expérience, ce n’est pas ce qui arrive à quelqu’un, c’est ce que quelqu’un fait avec ce qui lui arrive. » – Aldous Huxley. Son père Kimberly, officiel technique en canoë slalom était juge de porte aux Jeux de Rio 2016 et il jouera le même rôle à Tokyo 2020… Sa source d’inspiration est Sarah Burke pour son rôle de pionnière dans l’égalité des femmes et son implication dans le sport de haute performance… Elle a un tatouage d’araignée sur son poignet qu’elle touche avant de se lancer dans une descente…  Elle collectionne les bracelets, les roches et les pierres précieuses de partout dans le monde…

Palmarès international

Jeux panaméricains : 2015 - BRONZE (C-1)

Championnats du monde de l'ICF : 2019 - 51e (C-1); 2018 - 43e (C-1); 2017 - 37e (C-1); 2015 - 29e (C-1); 2014 – 21e (C-1); 2013 – 29e (C-1); 2011 – 22e (C-1)

Championnats du monde U23 de l'ICF : 2013 – 24e (C-1); 2012 – 8e (C-1)

Championnats panaméricains : 2017 - OR (C-1); 2013 - BRONZE (C-1); 2012 – ARGENT (C-1)