Biographie :

Erika Polidori voulait jouer pour Équipe Canada depuis qu’elle a participé au tournoi de Coupe Canada en 2008 avec les Bobcats de Brantford. Elle devint membre de l’équipe nationale féminine junior en 2010 lorsqu’elle a concouru dans la division Futures du tournoi de Coupe Canada, au tournoi de qualification des Amériques de WBSC avant de représenter le Canada au Championnat du monde junior de WBSC de 2011.

En 2013, elle s’est taillé une place dans l’équipe nationale senior et a participé à la Coupe du monde de softball et aux qualifications des Amériques de WBSC. En 2014, elle a participé à son premier Championnat du monde de softball féminin de WBSC. Elle a aussi fait partie de l’équipe national aux Mondiaux de 2016 et 2018, ou elle a aidé le Canada à décrocher la médaille de bronze dans les deux cas.

En 2015, Polidiro a mené Équipe Canada avec une moyenne au bâton de .455 aux Jeux panaméricains de Toronto, contribuant à la victoire en finale de la médaille d’or sur les États-Unis. À sa dernière saison à l’Université Oakland en 2014, elle a dominé son équipe dans la plupart des catégories offensives, notamment les coups sûrs (41), les points (27), les doubles (12), les coups de circuit (5), les points produits (22) et les buts volés (15).

Erika a mérité plusieurs honneurs durant les quatre années qu’elle a passées à Oakland, notamment une nomination au sein de la première équipe d’étoiles de l’Association Horizon League en 2014. Elle a terminé sa carrière universitaire avec une moyenne au bâton de .333, 70 points produits et 50 buts volés en 154 matchs.

À propos d’Erika

Débuts : Elle a commencé à jouer au softball à l’âge de six ans. Elle frappait des balles de plastique par-dessus la barrière de l’autoroute qui se trouvait à l’arrière du domicile familial, jusqu’à ce que son père en ait assez de traverser l’autoroute en auto pour aller les récupérer, il l’a inscrite dans un programme de softball à Brantford. Autres intérêts : Elle a obtenu un baccalauréat en sciences infirmières à l’Université Oakland en 2014… Elle travaille comme infirmière au cours de la saison morte… Elle aime les jeux de cartes et tout ce qui concerne Harry Potter… De tout et de rien : On la surnomme E Po… Elle est reconnaissante envers son entraîneure, Erin Fornan, de l’avoir aidée à réaliser son objectif de trouver une bourse dans une université américaine..