Biographie :

Chris von Martels - Dressage

Après avoir décidé, à l’âge de 13 ans, que le dressage était sa vocation, Chris von Martels a obtenu beaucoup de succès dans les programmes pour juniors et jeunes cavaliers de la FEI. Il a représenté le Canada sur la scène internationale à plusieurs reprises et a notamment été invité aux Championnats européens pour juniors et jeunes cavaliers à Hickstead, en Angleterre, en 1998. En 2004, il est passé dans la division du petit tour où il a continué à cumuler les bons résultats. En 2005, il a été choisi sur la liste préliminaire de Dressage Canada pour la première fois. Il a été nommé sur la liste des candidats sélectionnés en 2011. En 2013, Chris a commencé à approfondir sa collaboration fructueuse avec Zilverstar, son hongre à sang chaud Dutch Warmblood. Lors de sa première saison, le duo a connu un succès qui ne s’est pas démenti en 2014 avec des victoires en Floride, en Belgique et en France. Au début de la saison 2015, Chris et Zilverstar ont représenté le Canada à la Coupe des nations de la FEI au CDIO 3* Global Dressage Festival à Wellington, en Floride, où Chris a réussi une performance exceptionnelle dans la catégorie finale comportant la portion individuelle de la Coupe des nations. Zilverstar et lui ont conclu la compétition intermédiaire I libre avec une note de 75,600 % pour mettre la main sur la médaille d’argent tandis que ses remarquables notes à la Coupe des nations ont aidé l’équipe Canada I à terminer en deuxième position.

À PROPOS DE L’ATHLÈTE

Famille : Sa sœur Cecile et sa femme Lisa sont également cavalières en dressage et ont participé à des compétitions internationales. Son père et son grand-père faisaient l’élevage de chevaux pour le saut d’obstacles aux Pays-Bas et ont participé à des compétitions. Débuts : Les chevaux sont une affaire de famille depuis des générations. Il a commencé à faire de l’équitation enfant, et il a essayé plusieurs disciplines. De tout et de rien : Depuis aussi longtemps qu’il se souvienne, il rêve d’être cavalier de calibre international et de monter un jour sur le podium des Jeux olympiques.