Biographie :

Catrine Lavallée a fait de la compétition de gymnastique jusqu’à son entrée à l’école secondaire. Elle était donc naturellement douée pour les sauts en ski acrobatique lorsqu’elle a été recrutée par des entraîneurs peu de temps après ses débuts en ski. Elle a fait des compétitions en tant que membre de l’équipe provinciale du Québec pendant trois ans avant de se joindre à l’équipe nationale en 2015. Catrine a entamé la compétition internationale sur le circuit de la Coupe Nor-Am en 2013. Elle s’est vite démarquée comme une concurrente à surveiller lorsqu’elle a remporté la médaille d’or des Championnats du monde juniors 2014.

En 2015, elle a été championne de la Coupe Nor-Am de sauts en ski acrobatique. Elle a fait ses débuts en Coupe du monde en décembre 2015 en participant à quatre compétitions cette saison-là. Elle a complété un circuit complet de la Coupe du monde lors de la saison 2016-2017 en réussissant sa meilleure performance en carrière avec ses 7es places à Beida Lake et Lake Placid. Elle a aussi participé à l’épreuve test des Jeux olympiques au parc à neige de Bokwang. À ses premiers Championnats du monde FIS en 2017, Catrine a été la meilleure parmi les Canadiennes. Elle a été à une seule position de se qualifier pour la grande finale à six en se classant au 7e rang. Elle a aussi remporté deux titres nationaux consécutifs en 2016 et en 2017.

À PyeongChang 2018, Catrine a terminé au 19e rang dans l’épreuve de sauts.

À propos de Catrine

Débuts : Elle a commencé le ski de compétition à l’âge de 14 ans. Elle avait été gymnaste pendant huit ans, mais a cessé la compétition afin d’intégrer une prestigieuse école privée de Montréal. L’été suivant, elle a vu l’équipe provinciale de ski de bosses en action et a décidé d’essayer ce sport pour ensuite se mettre aux sauts en ski acrobatique un an plus tard après une visite à la rampe d’eau à Lac-Beauport. Les sauts lui ont permis de combiner sa passion du ski et celle de la gymnastique. Au‑delà du ski acrobatique : Elle aimerait faire carrière en droit criminel. Elle aime les bonbons. Elle aime aussi le surf, la plage et le magasinage. Ses mots d’ordre : Ta vie prend la forme que tu lui donnes/Ça passe ou ça casse. Son entraîneure, la double olympienne australienne Elizabeth Gardner, est son modèle et aussi une des seules femmes capables d’effectuer un triple salto avec vrille. Elizabeth se tape dans les mains avant chaque saut.