Biographie :

L’un des meilleurs nageurs canadiens de tous les temps, Alex « Sasha » Baumann, un double champion olympique, a gagné la première médaille d’or de sa nation en natation depuis 1912 aux Jeux olympiques de Los Angeles 1984.

Alex Baumann est arrivé à Los Angeles 1984 avec un tatouage de la feuille d’érable sur son coeur et portant le chagrin d’avoir perdu son père et son frère aîné dans les années précédant les Jeux. Choisi comme porte-drapeau du Canada pour la cérémonie d’ouverture, Baumann a gagné sa première médaille d’or olympique au 400 m quatre nages individuel en établissant un nouveau record du monde. Après la course, il était à sa troisième bière quand les agents du service de contrôle antidopage ont réalisé qu’il était mineur, le faisant changer pour des boissons gazeuses.

Cinq jours plus tard, Baumann a remporté sa deuxième médaille d’or des Jeux, au 200 m quatre nages individuel, établissant un autre record du monde. Outre l’or de George Hodgson en 1912, seul Percy Williams (athlétisme, 100 m, Amsterdam 1928) avait décroché l’or olympique pour le Canada avant que Baumann ne remporte ses deux titres à Los Angeles.

Au cours de sa carrière qui s’est étirée de 1978 à 1987, la première médaille internationale majeure de Baumann fut le bronze au 400 m quatre nages individuel des Jeux panaméricains de 1979 à San Juan, Porto Rico. Il gagna ensuite deux médailles des Championnats du monde en 1986 (l’argent au 200 m quatre nages individuel et le bronze au 400 m quatre nages individuel), cinq médailles d’or aux Jeux du Commonwealth (à Brisbane en 1982, à Édimbourg en 1986), il a abaissé le record du monde du 200 m quatre nages individuel trois fois de 1981 à 1984, il a établi deux records du monde consécutifs au 400 m quatre nages individuel en 1984 et il a établi 32 records nationaux. Il fut invaincu de 1981 à 1986. Baumann a raté les Championnats du monde de natation de 1982 en raison d’une blessure à une épaule, mais il est revenu aux Universiades d’été de 1983 pour réaliser le doublé au 200 m et au 400 m quatre nages individuel.

Baumann partageait d’étroits liens avec son unique entraîneur, le Dr Jeno Tihanyi, et à la suite des Jeux de Los Angeles 1984, ils ont ensemble écrit un livre intitulé Swimming with Alex Baumann: A Program for Competitive and Recreational Swimmers. Comme à Los Angeles 1984, Baumann a été nommé porte-drapeau du Canada aux Jeux du Commonwealth de 1982, puis aux Universiades d’été en 1983.

Né en République tchèque (qui à l’époque portait le nom de Tchécoslovaquie), Baumann était avec sa famille en Nouvelle-Zélande quand ils ont appris que les chars de l’armée soviétique étaient débarqués sur le territoire natal. Refusant de retourner à la maison, la famille Baumann a pris la direction du Canada en 1969, alors qu’il avait seulement cinq ans, s’installant à Sudbury en Ontario. Il a commencé à nager à neuf ans, puis l’année suivante Baumann se trouvait dans la piscine avant et après l’école, nageant 20 heures par semaine et se décrivant comme « assez précoce ». À 17 ans, Baumann a remporté le premier de ses 34 titres nationaux.

Malgré sa retraite de la compétition en 1987, Baumann est resté près du sport. Après avoir été analyste pour la CBC aux Jeux de Séoul 1988 et décroché un diplôme de l’Université Laurentienne, il a poursuivi des études supérieures à l’Université du Queensland en Australie. Baumann a commencé à s’impliquer dans le rôle d’entraîneur et d’administrateur, acceptant des rôles de direction auprès de Queensland Swimming, le programme canadien de haute performance À nous le podium, Sport New Zealand et la fédération australienne de natation.

Il a aussi poursuivi la natation en participant à des compétitions pour vétérans, établissant un record du monde des maîtres au 200 m quatre nages individuel chez les 45 à 49 ans en mars 2009. Baumann a combattu et a vaincu deux cancers, celui des testicules en 1999 et de la prostate en 2011.

En 1988, Baumann a épousé la nageuse australienne Tracey Taggart, nageuse qu’il a rencontrée aux Jeux du Commonwealth de 1982. Leur garçon Ashton a représenté le Canada au 200 m brasse à Rio 2016, alors que leur fille a nagé pour le Canada aux Jeux du Commonwealth de 2014.

Les honneurs attribués à Baumann comprennent l’Ordre du Canada en 1984 et l’Ordre de l’Ontario en 1988. Il a été intronisé au Temple de la renommée olympique du Canada en 1985, au Panthéon des sports canadiens en 1987 et au Temple de la renommée international de la natation en 1992. Il a gagné le trophée Lionel Conacher à titre de meilleur athlète canadien en 1984 et fut nommé nageur masculin de l’année par le magazine Swimming World en 1981 et 1984, puis en 2012, Baumann a reçu la Médaille du Jubilé de diamant de la reine Élisabeth II.