Il est rare qu’on qualifie une cinquième place de performance légendaire.

Pourtant, mercredi, Clara Hughes a franchi le fil d’arrivée de la course contre la montre de cyclisme féminin à deux rangs du podium. Et par le fait même, elle a ajouté un chapitre impressionnant à son remarquable héritage : six Jeux olympiques.

« C’était ma dernière course olympique. Et je le savais », a déclaré l’athlète de 39 ans. « C’est ainsi et ça été merveilleux. »

Médaillée olympique à six reprises, elle a participé à six Jeux olympiques et a changé la donne. Elle a eu une influence sans mesure sur le Mouvement olympique canadien. Elle est sans doute l’athlète olympique la plus impressionnante qu’a connue notre pays.

« Chaque fois que j’ai participé aux Jeux olympiques, c’était simplement phénoménale », raconte la patineuse de vitesse et cycliste. « Je suis tellement chanceuse, comme être humain, d’avoir eu ces expériences, y compris ici, à Londres. »

Et malgré un chrono impressionnant de 38:28.26 mercredi sur le parcours de 29 km, une cinquième place, c’est sa présence à la ligne de départ qui a représenté une énorme victoire pour le Canada et l’avenir du sport au pays.

« J’étais sincère, à Vancouver, quand j’ai dit qu’il s’agissait de ma dernière course sur glace », explique Clara Hughes. « Et je dis ici qu’il s’agissait de ma dernière course sur deux roues. »

Voilà le type d’héritage dont peut s’inspirer l’Équipe olympique canadienne pour poursuivre sa route. Le type d’héritage auquel peut croire une nation.