Biographie :

Tara Whitten espérait d’abord atteindre les Jeux olympiques en ski de fond. Elle a participé aux Championnats du monde FIS de 2005, mais elle a difficilement accepté de ne pas être nommée à l’équipe olympique de 2006. Elle complétait déjà son entraînement avec le vélo, et elle a donc décidé de s’y dédier complètement. Cette décision a été très difficile, car elle mettait ainsi une croix sur une possible participation à Vancouver 2010. En 2007, elle s’est toutefois sérieusement mise au cyclisme. En 2009, Tara était déjà devenue une cycliste d’élite en remportant notamment l’argent de l’omnium des Championnats du monde. Un an plus tard, elle est devenue championne du monde de l’omnium et de l’épreuve de la course aux points. Elle a aussi remporté quatre médailles (une d’or et trois de bronze) aux Jeux du Commonwealth de 2010 où elle avait pris part aux épreuves sur piste et sur route en plus d’être nommée porte-drapeau. En 2011, elle a remporté son second titre mondial à l’omnium. Elle a finalement participé à ses premiers Jeux olympiques à Londres 2012 et elle y a remporté la médaille de bronze à l’épreuve de poursuite par équipes et y a atteint le 4e rang à l’omnium. Elle a laissé ses études pendant deux ans afin de se préparer pour Londres 2012. C’est ensuite son sport qu’elle a délaissé pendant deux ans au profit de son doctorat. Une fois celui-ci obtenu, elle s’est remise au sport qui l’avait vu décrocher une 4e place au contre-la-montre des Championnats du monde de 2011 pour obtenir l’argent du contre-la-montre des Championnats panaméricains. Lors d’un voyage à Rio en mars 2016, Tara a percuté l’arrière d’un petit autobus lors d’une sortie à vélo la journée précédant son retour. Une tomodensitométrie subie à Calgary a révélé une fracture à la base de son crâne à l’endroit qui joint sa colonne vertébrale. Elle a dû porter un collet cervical pendant trois mois et elle s’en est débarrassé une semaine avant le Grand Prix Cycliste de Gatineau où elle a remporté l’argent du contre-la-montre.

À propos de l’athlète…

Famille : Elle est la fille de David et Deborah Whitten. Son frère cadet s’appelle Alan. Débuts : Elle a commencé le cyclisme de compétition à l’âge de 27 ans. On lui disait souvent qu’elle serait meilleure en cyclisme sur piste qu’en ski de fond. Au-delà du cyclisme : Elle a obtenu son doctorat en neuroscience à l’Université de l’Alberta en soutenant sa thèse en janvier 2016. Elle espère poursuivre des études postdoctorales après Rio 2016. Elle a terminé son diplôme de premier cycle (majeur en science biologique) à l’Université de l’Alberta en 2007. Elle est attirée par l’idée d’une carrière en neuroscience après sa lecture de How the Mind Works de Steven Pinker durant son secondaire. Son modèle est Beckie Scott pour son esprit sportif, son plaidoyer antidopage et son dévouement. Sa citation favorite : « Beaucoup de gens courent pour voir qui est le plus rapide. Moi, je cours d’abord pour voir qui a le plus de tripes » – Steve Prefontaine.