Biographie :

En devenant, en 2006, la première athlète féminine canadienne à remporter le titre mondial junior en triathlon, Kirsten Sweetland a écrit une page de l’histoire de ce sport au Canada. Après avoir été remplaçante au sein de l’équipe olympique de 2008, Kirsten a décroché la médaille d’argent des Championnats du monde 2010 des moins de 23 ans. Toutefois, après le succès des premières années, y compris sa première victoire en Coupe du monde en 2007, elle a souffert de nombreuses blessures. Au cours de sa carrière, elle a subi neuf fractures de stress aux jambes et au dos, deux déchirures du fascia plantaire et une commotion cérébrale. Elle n’a pas fait partie de l’équipe olympique de 2012, mais elle est devenue la troisième triathlète canadienne à gravir les marches du podium aux Jeux du Commonwealth de 2014 à Glasgow. Quelques semaines auparavant, elle avait décroché le bronze à Hambourg, devenant du coup la troisième athlète féminine canadienne à monter sur un podium de la Série mondiale de triathlon. Elle a également terminé à la 4e place à Stockholm. Toutefois, lors de cette dernière course, elle a contracté une infection bactérienne qui lui donnait l’impression d’avoir de la boue toxique dans le sang et qui a perturbé son système nerveux pendant la plus grande partie de l’année. Bien qu’elle ait essayé de continuer à concourir, les examens ont révélé plus tard qu’elle avait attrapé une maladie causée par la moisissure toxique et une infection à rickettsies. En 2015, elle a participé à trois compétitions internationales, y compris l’épreuve test pour Rio 2016. En mai 2016, elle a pris part à sa première course internationale depuis septembre 2015.

À propos de l’athlète…

Famille : Les parents de Kirsten s’appellent Robert et Judy Sweetland ; elle a une sœur cadette, Erika. Débuts : Kirsten a participé à son premier triathlon à l’âge de 6 ans après avoir reçu une brochure par courrier pour un mini-triathlon local. En grandissant, elle a pratiqué le patinage, la danse et la gymnastique. Au-delà du triathlon : Elle aime le vélo de montagne, le surf, la randonnée pédestre et faire des promenades d’exploration pendant la saison morte. Elle soutient Rapides et Radieuses en qualité d’ambassadrice parce qu’elle croit qu’il faut encourager les jeunes filles à poursuivre la pratique du sport et à mener une vie saine pendant leur adolescence, une période où bon nombre d’entre elles abandonnent. Elle envisage une carrière en qualité de chiropraticienne ou naturopathe après avoir fait face à tous ses problèmes de santé. Kirsten, dont le surnom est Kiki, considère la championne olympique 2008, l’Australienne Emma Snowsill, qui est également sa partenaire d’entraînement et son amie, comme sa source d’inspiration, car elle est le symbole même du travail acharné et du dévouement. Auparavant, elle avait l’habitude de manger un sandwich au beurre d’arachides et à la confiture juste avant de prendre part à une épreuve. Elle apporte toujours du sirop d’érable en voyage. Sa devise favorite : « Ce n’est pas fini tant que ce n’est pas fini  » lorsque les choses dérapent en compétition.