Biographie :

Donna Vakalis, qui a fait ses débuts olympiques à Londres 2012, aurait presque pu représenter la terre natale de son père, la Grèce, à Beijing 2008. Donna a décidé de représenter le Canada en 2009. Elle a remporté son premier titre national cette année-là, et ce, même si elle a dû se concentrer sur la défense de son mémoire de maîtrise en plus de ses performances athlétiques. En 2011, elle s’est classée au top 10 aux Jeux panaméricains. Elle a atteint un sommet en carrière, la saison suivante, en remportant l’or à l’Open du Guatemala avant de se tailler une place dans l’équipe olympique grâce à sa 20e place obtenue à la finale de la Coupe du monde. Elle a aussi franchi le top 10 pour la première fois sur le circuit de la Coupe du monde à Rostov, en Russie. Ayant fait ses débuts aux Championnats du monde UIPM en 2007, elle a obtenu son meilleur résultat en carrière, une 15e place, en 2015. Peu de temps après, aux Jeux panaméricains de 2015 à Toronto, elle a terminé en 4e position devant sa coéquipière canadienne Melanie McCann, s’assurant, comme elle, une participation à Rio 2016. Il s’agit de sa deuxième participation aux Jeux en carrière.

 À PROPOS DE L’ATHLÈTE

Famille : Le père de Donna, Efthymios, a émigré de la Grèce. Après le décès de sa mère, Loretta, elle a pris contact avec sa mère biologique, Diane Kool, qui l’avait donnée en adoption lorsqu’elle était bébé. Elle a deux jeunes sœurs, Jessica et Lauren. Débuts : Plus jeune, elle nageait et montait à cheval. Elle a commencé le pentathlon moderne à l’âge de 12 ans sur les conseils d’un ami. Elle l’a abandonné à l’âge de 15 ans, mais elle est revenue au sport 10 ans plus tard, alors qu’elle étudiait au deuxième cycle universitaire. Au-delà du pentathlon moderne : Elle étudie actuellement afin d’obtenir un doctorat en génie civil (génie de l’environnement) à l’Université de Toronto. Elle s’intéresse à la durabilité et aux impacts des bâtiments sur la santé. Elle a obtenu une maîtrise professionnelle en architecture de l’Université de Toronto en 2009 et un baccalauréat en arts et sciences de l’Université McMaster en 2003. Elle travaille comme assistante à l’enseignement à l’Université de Toronto. Elle écoute des balados de comédie alternative lorsqu’elle s’entraîne. Sa devise : « Pense à tout ce que tu as et apprécie-le. » Elle voyage toujours avec un bon livre et elle prend un bon petit déjeuner avant une compétition. On la surnomme D.