Biographie :

Charity Williams est l’une des jeunes joueuses de rugby canadiennes les plus prometteuses. Originaire de Toronto (Ontario), elle a fait son école secondaire à la Central Tech. Elle est rapidement passée du niveau club au programme provincial, puis national en seulement trois ans. En 2013, quelques mois après son 17e anniversaire, Charity a été nommée au sein de l’équipe féminine, les Maple Leafs, qui a représenté le Canada au Tobago International Rugby Sevens Tournament, son premier tournoi dans l’uniforme rouge et blanc. Elle a été membre de l’équipe canadienne de rugby à sept aux Jeux olympiques de la jeunesse qui a terminé en 2e place à Nanjing (Chine). Elle a ensuite fait son entrée au sein de l’équipe nationale de rugby à sept lors de la saison de la Série mondiale 2014-2015 au tournoi São Paulo Sevens. Elle a terminé la saison suivante en participant aux trois derniers tournois. En carrière, elle a cumulé cinq essais en Série mondiale jusqu’à présent.

 À propos de l’athlète…

Famille : Ses parents s’appellent Robert Williams et Mary Ann Scott. Ses frères et sœurs s’appellent Belah, Faith, Test, Selam, Abby et Jahvantai… Débuts : Elle a commencé à jouer au rugby à l’âge de 14 ans à sa première année d’école secondaire et est tombée amoureuse avec son côté physique. Elle a atteint l’équipe nationale deux ans après avoir rencontré Megan Gibbs, ancienne membre de l’équipe canadienne, qui a allumé son désir d’un jour porter l’unifolié. Au-delà du rugby : Elle aime lire et écrire et porte une paire d’ailes accrochée aux lacets de ses crampons. Elle écoute les chansons d’Eminem et elle mange un œuf à la coque avant les matchs. Elle a un ourson en peluche nommé Teddy, et elle collectionne les cailloux et les coquillages cueillis aux endroits qu’elle visite. Citations favorites : « La vie est un chaos merveilleux. »/« Et si je tombais? Mais ma chère, et si tu t’envolais? »