Biographie :

Brendan Hodge a pris une pause des compétitions de niveau mondial pendant huit ans. Après avoir participé aux Championnats du monde des moins de 23 ans en 2005, il a senti que son sport l’avait complètement stressé et épuisé, il a donc quitté cette vie d’athlète pour entreprendre des études en droit et en faire carrière. Cependant, tandis qu’il regardait les épreuves d’aviron des Jeux olympiques de 2012 à Londres, il s’est rendu compte que sa flamme pour son sport brûlait toujours. Après cinq ans d’absence, il s’est remis à l’entraînement les matins avant le travail et les soirs. Au printemps 2013, il a participé aux qualifications nationales et on l’a par la suite invité à se joindre à l’équipe nationale poids légers. Il a donc laissé le droit derrière lui. Sa première compétition après son retour remonte à 2013 à la Coupe du monde de Lucerne où il a terminé en 16e place à l’épreuve du quatre de pointe poids léger. Aussitôt arrivé au quai, il s’est dit que son retour serait plus rapide qu’espéré. Il s’est ensuite classé 4e à l’épreuve du deux de pointe poids léger aux Championnats du monde de 2013. Brendan et ses coéquipiers du quatre de pointe poids léger ont obtenu la 13e position aux Championnats du monde en 2014. En 2015 Brendan et le « Northern Light », son équipe du quatre de pointe, ont gagné l’or aux Jeux panaméricains de 2015 à Toronto et ont obtenu une place aux Jeux olympiques de 2016 à Rio après leur 11e position aux Championnats du monde.

À propos de l’athlète…

Famille : Ses parents se nomment Wendy Baker et Fraser Hodge. Débuts : Il a commencé à faire de l’aviron à l’âge de 13 ans. La première fois qu’il en a fait, il faisait froid et il pleuvait, ce qui a rendu l’expérience difficile et désagréable, mais il lui était incroyablement facile de faire avancer l’embarcation. Il a été fasciné par le sport dès l’âge de 8 ans après une présentation de Silken Laumann à son école. Au‑delà de l’aviron : Il a obtenu son baccalauréat ès arts du Harvard College en 2007 avant d’entrer à la faculté de droit de l’Université de la Colombie-Britannique où il a obtenu son diplôme en 2010. Il adore les engins à deux roues, il a fait des compétitions de moto-cross et aime également faire du vélo de montagne et de route. Lorsqu’il était avocat, il se rendait à son travail en moto (Triumph), mais il a dû la vendre pour se procurer un skiff, une « bonne affaire » selon lui. Il aime faire la cuisine, faire du vélo, chasser et pêcher. Il emporte toujours avec lui son couteau de chef ainsi que le nécessaire pour se faire du café.