Biographie :

Audrey Lacroix, qui a fait son apparition sur le circuit des Championnats du monde de la FINA en 2001, est la plus expérimentée des membres de l’équipe canadienne. Il s’agissait de sa première de sept participations aux Championnats, un record. En 2007, elle a obtenu son meilleur résultat, une 5e place au 200 m papillon, sa spécialité. Elle s’est également qualifiée pour l’épreuve finale du 200 m papillon aux Championnats du monde en 2009, établissant par le fait même un record canadien. En 2003, à sa première participation aux Jeux panaméricains (sa première compétition au niveau international), Audrey a remporté quatre médailles, notamment la médaille d’or au 200 m papillon. Douze ans plus tard, en 2015 à Toronto, elle a ajouté une autre médaille d’or à sa récolte des Jeux panaméricains. De plus, elle a participé à quatre Jeux du Commonwealth, récoltant six médailles, dont la médaille d’or au 200 m papillon à Glasgow en 2014. Après un diagnostic de trouble anxieux en 2011, Audrey a pensé abandonner la natation, mais elle encourage dorénavant les autres à parler de leur santé mentale en cas d’inquiétudes. Lors des Jeux de 2016 à Rio, Audrey a participé à la demi-finale du 200 m papillon à ses troisièmes Jeux consécutifs.

À PROPOS DE L’ATHLÈTE

Famille : Son père se nomme Jean Lacroix et sa mère, Claudine Lesage. Sa sœur cadette se nomme Maude. Débuts : Dès l’âge de 6 mois, elle était inscrite à un cours d’initiation à la natation de la Croix‑Rouge. Elle a participé à ses premières compétitions à l’âge de 5 ans. La performance de Mark Tewksbury, qui a gagné la médaille d’or aux Jeux olympiques de 1992, est une source d’inspiration pour elle. Au-delà de la natation : Elle détient un diplôme de l’Université de Montréal (en communications et science politique). Elle a obtenu un certificat en administration de l’UQAM-Téluq en 2013 et un diplôme de radiodiffusion de l’École ProMédia en 2015. Elle souhaite travailler dans le domaine des médias ou des relations publiques et peut-être écrire un livre ayant comme sujet le sport. Elle aime lire et regarder la télévision et elle suit la mode. Elle est affiliée au programme Right to Play.