Biographie :

Arthur Margelidon en est encore à ses débuts sur la scène internationale senior après avoir percé avec une 5e place aux Championnats du monde juniors de l’IJF en 2013, son meilleur résultat en carrière. Il a remporté sa première victoire en Coupe du monde en novembre 2014 à l’Oceania Open Wollongong, en Australie. En mars 2015, il a signé une autre victoire lors de l’Open panaméricain de Buenos Aires avant d’obtenir ses médailles de bronze aux Championnats panaméricains et aux Championnats canadiens. Il a aussi remporté une médaille de bronze aux Jeux panaméricains de 2015 à Toronto. Arthur a obtenu son meilleur résultat de Grand Chelem en participant à la ronde de médailles de bronze à Tioumen. Il a finalement terminé 5e. Il a terminé au 7e rang au Grand Chelem de Tokyo, tout juste après son entrée dans le circuit mondial senior. Arthur a aussi remporté la médaille d’or lors des Championnats panaméricains en 2016.

 À propos de l’athlète…

Famille : Il est le fils de Laurent Margelidon et Cécile Barthe. Il a déménagé au Canada à l’âge de 9 mois en raison du travail de ses parents. Débuts : Il a commencé le judo à l’âge de 6 ans, encouragé par son père judoka. Au-delà du judo : Il étudie en sciences humaines au Collège de Maisonneuve. À l’université, il voudrait étudier la kinésiologie. Sa devise : « Pierre qui roule n’amasse pas mousse. » Ses modèles sont son père, Laurent, et son entraîneur, Nicolas Gill, le meilleur judoka de l’histoire canadienne.