Biographie :

Même si Alena Sharp joue sur le circuit professionnel de la LPGA depuis 2005, elle a connu la meilleure saison de sa carrière en 2016 lorsqu’elle a enregistré deux de ses sept tops 10 en carrière. C’était la première fois qu’elle franchissait cette barre dans une compétition par coups depuis 2010. Elle attribue ses excellents résultats à sa grande forme mentale après trois années de problèmes sur les verts. Ses meilleurs résultats de 2015 sont une 5e place à égalité lors du tournoi Blue Bay LPGA en octobre, un record personnel, ainsi qu’une 10e place à égalité à la Classique Cambia Portland en août où elle a participé aux célébrations entourant la victoire de sa compatriote Brooke Henderson en l’aspergeant de cidre pétillant non alcoolisé. À la fin du mois de juin 2016, elle a terminé en 8e place à égalité lors du Championnat Walmart NW Arkansas. Alena a connu une fructueuse carrière chez les amateurs où elle a participé au Championnat canadien junior de 1999 et au Championnat féminin de l’Ontario en 1999. Pendant son passage à l’université du Nouveau-Mexique, elle a été sacrée athlète féminine de l’année de la conférence Sun Belt et nommée à la première équipe d’étoiles de la NCAA en 2003.

À propos de l’athlète…

Famille : Ses parents s’appellent Pat et John Sharp. Ses sœurs cadettes s’appellent Tara et Vicki Débuts : Elle a commencé à jouer au golf à l’âge de 10 ans. Elle se passionne pour les sports depuis toujours, et elle aime aussi le hockey et le soccer, mais à 16 ans, elle s’est fracturé le doigt en jouant au soccer et elle n’a pas joué au golf pendant un mois. C’est à ce moment qu’elle a décidé de s’y mettre sérieusement et d’essayer d’obtenir une bourse et de faire carrière chez les professionnelles. Au-delà du golf : Elle aime le patin à roues alignées, le cinéma et la musique. Elle fait partie d’une équipe de hockey pendant l’entre-saison. Elle a obtenu son diplôme en marketing de l’université du Nouveau-Mexique en 2003. Ses deux goldendoodles (Chandler et Porter) l’accompagnent en voyage autant que possible. En 2006, elle a mis sur pied la Classique de bienfaisance Alena Sharp au profit de la Société Alzheimer de Brant-Hamilton-Halton. Dans son sac de golf, elle garde toujours son iPod, un sandwich au beurre d’arachides et à la confiture, une banane et des pièces de monnaie canadiennes. Lors de la saison 2015, elle avait brodé #TeamErin sur ses chandails en l’honneur d’Erin Lynch, sa petite sœur honoraire qui a subi un traumatisme crânien lors d’un accident de voiture plus tôt dans l’année. Alena séjourne avec la famille Lynch depuis 2006 lorsqu’elle participe à la Classique Marathon de Toledo. En ronde finale, elle essaie de porter du rouge et du blanc pour assurer une présence canadienne. Sa mentore est Marlene Streit, golfeuse intronisée au temple de la renommée.