« PyeongChang est très différent de Pyongyang. Ne soyez pas confus, s’il vous plait. »

Cette citation vient du gouverneur de la province de Gangwon en Corée du Sud, Choi Moon-Soon, s’adressant aux médias internationaux en novembre dernier lors d’une séance d’information à l’approche des prochains Jeux olympiques dans sa région.

C’est une erreur assez commune de mélanger les deux, au point que la première phrase de la page Wikipédia anglophone des deux villes indique : « ne pas confondre avec » et met le lien de l’autre ville.

Une simple erreur de frappe n’est pas si importante lorsqu’on écrit un message Facebook ou un courriel à un collègue de bureau. Mais lorsqu’il est question de faire la distinction entre PyeongChang (Corée du Sud) et Pyongyang (Corée du Nord), l’erreur de frappe peut faire un monde de différences. Dans un effort de distinguer plus clairement les deux villes, des dirigeants sud-coréens ont changé l’épellation de leur ville, ajoutant un « e » et changeant le premier « c » en majuscule.

Mais si ces changements ne sont pas suffisants pour vous aider à faire la différence entre le deux, nous vous avons concocté une liste qui pourrait vous être utile.

Géographie

Un homme se promène en vélo sur le pont Taedong River avec comme arrière-plan la tour Juche, un des principaux monuments de la capitale de la Corée du Nord Pyongyang. (AP Photo/Dita Alangkara)

PyeongChang : Un district de la province de Gangwon en Corée du Sud, situé dans l’est de la péninsule coréenne.

Pyongyang : La capitale de la Corée du Nord se situe dans l’ouest de péninsule coréenne.

Démographie

PyeongChang : Une population approximative de 44 000 habitants.

Pyongyang : Une population approximative de 2,8 millions d’habitants

PyeongChang : Le slogan « Joyeux700 PyeongChang » fait référence à l’élévation du pays à 700 m.

Pyongyang : Répertorié à 38 m et aurait choisi le slogan : « Encore plus Joyeux38m Pyongyang ».

Histoire olympique

k

PyeongChang : La Corée du Sud est l’hôte officiel des Jeux d’hiver de 2018.

Pyongyang : Il y aurait eu des pourparlers afin que la Corée du Nord accueille certaines épreuves, mais à ce stade, c’est hautement improbable

PyeongChang : La Corée du Sud a également accueilli les Jeux d’été en 1988 dans la capitale de Séoul.

Pyongyang : La Corée du Nord a boycotté les Jeux de Séoul en 1988.

Le Sud-coréen Ahn Hyun-Soo (gauche) félicite son compatriote Lee Ho-Suk après l’épreuve du 1 500 m en patinage de vitesse courte piste à Turin 2006. Hyun-Soo a remporté l’or et Ho-Suk l’argent. (AP Photo/Eric Gay)

PyeongChang : Le décompte de médailles de la Corée du Sud : 26 médailles d’or, 17 médailles d’argent et 10 médailles de bronze.

Pyongyang : Le décompte de médailles de la Corée du Nord : 0 médaille d’or, 1 médaille d’argent et 1 médaille de bronze.

PyeongChang : Les joueurs de la LNH ne participeront pas aux Jeux d’hiver en 2018.

Pyongyang : N’aura également pas la présence des joueurs de la LNH en 2018.

PyeongChang : En tant que nation hôte, la Corée du Sud est garantie d’une place lors de chacun des événements au programme olympique de 2018.

Pyongyang : Aucun athlète de la Corée du Nord ne s’est qualifié pour les Jeux de Sotchi en 2014 et jusqu’ici, aucun athlète ne s’est qualifié pour les Jeux de 2018.

Cuisine

Un jeune Nord-coréen regarde son assiette au Ongnyugwan, un populaire restaurant de nouilles de Pyongyang. (AP Photo/Wong Maye-E)

PyeongChang : Le Kimchi est beaucoup plus épicé en Corée du Sud. De plus, les Sud-Coréens ont accès aux géants de la restauration rapide américaine, qui sont bannis en Corée du Nord.

Pyongyang : Les « nouilles froides » ou naengmyeon est un plat typique en Corée du Nord.

Tourisme et divertissements

Dans cette photo prise le 10 septembre 2012, des Nord-coréens rentrent et sortent d’un train dans une station de métro à Pyongyang. (AP Photo/David Guttenfelder)

PyeongChang : Les destinations populaires incluent le temple de Woljeongsa, le parc aquatique Ocean 700 ou le Jardin botanique de la Corée.

Pyongyang : Les destinations populaires incluent le cirque d’état, le musée de la guerre victorieuse et le métro.

PyeongChang : Le parcours à travers les montagnes est une belle option pour les adeptes de la randonnée.

Pyongyang : Tous les tours à Pyongyang doivent être guidés et approuvés par l’état.

PyeongChang : Les jeux vidéos sont très populaires en Corée du Sud, même que StarCraft est vu comme un sport national non officiel.

Pyongyang :Le parc d’attractions « Kaeson Youth Park » contient la légendaire montagne russe « Superman ».

Le chanteur sud-coréen PSY répond à des questions lors d’une conférence de presse pour la sortie de son septième album.  Sa populaire chanson « Gangnam Style» a battu des records de vues sur YouTube. (AP Photo/Lee Jin-man)

PyeongChang : Parmi les célébrités sud-coréennes, on retrouve PSY, qui est rapidement devenu une vedette internationale après son succès « Gangnam Style » et Girls Generation, un des groupes pop les plus populaires en Corée du Sud.

Pyongyang : Parmi les célébrités nord-coréennes, on retrouve Nelson Shin, fondateur de Akom Production Co. Ltd, qui a produit des dessins animés américains comme Les Simpsons et X-Men, et Kim Myeong-sun, une écrivaine et poète du début du 20e siècle.