Les dames étaient à l’honneur dans la récolte d’Équipe Canada à la Coupe du monde de canoë-Kayak de vitesse disputée à Szeged en Hongrie.

Laurence Vincent-Lapointe et Katie Vincent ont à elles seules décroché les trois médailles du Canada aux épreuves qu’on verra aux prochains Jeux olympiques alors que le canoë féminin fera ses débuts au programme de Tokyo 2020.

Always a good time here in Szeged. #WePaddle #ICFSprint

A post shared by Katie Vincent (@k.vincent_) on

Les Canadiennes ont partagé le podium du C-1 200 m dimanche alors que Laurence a été la première à franchir la ligne avec un chrono de 45,842 secondes et Katie la troisième (46,295 s) pour offrir au Canada un doublé. Seule la Hongroise et favorite locale Kincső Devecseriné Takács a réussi à s’imisser entre les deux Canadiennes avec un chrono de 46,157 s.

Les compatriotes de l’unifolié ont unis leurs forces plus tard pour décroché l’argent au C-2 500 m avec un temps de 1:58,696 secondes. La médaillée d’argent au C-1 200 m Kincső Devecseriné Takács et sa coéquipière Virag Balla ont raflé l’or au grand plaisir de la foule avec un chrono de 1:57,242 secondes alors que les Russes Irina Andreeva et Olesia Romasenko ont été suffisamment rapides pour décrocher le bronze (2:03,596 s).