Tory Nyhaug est passé à quelques pouces de gagner une première médaille olympique dans l’histoire du Canada en BMX.

Nyhaug, médaillé d’argent au championnat du monde en 2014, a mal commencé sa course. Il a dû pédaler sans relâche pour remonter le peloton, mais a manqué de temps pour se classer parmi les trois meilleurs. Il a fini cinquième. «J’ai été pris dans le trafic et j’ai essayé de m’en sortir. Les cyclistes étaient partout, ce qui m’a rendu la vie difficile. J’ai tout de même fait du mieux que je pouvais », a décrit le principal intéressé après sa course.

Tory Nyhaug competes in the BMX semifinals at, Rio 2016. (August 19, 2016, COC/Jason Ransom)

Tory Nyhaug lors de la finale de BMX à Rio 2016. (19 août 2016, COC/Jason Ransom)

Le Canadien avait terminé premier dans deux des trois courses de quarts de finale et deuxième dans l’autre. Il était en position de force en accédant à la demi-finale, qui était présentée sous un format similaire de trois courses.

Ces demi-finales ont été un peu plus laborieuses, alors que Nyhaug s’est retrouvé dernier. Il a terminé sixième de la première course, ce qu’il le forçait à se dépasser lors des deux suivantes. Il a réalisé deux troisièmes places lors de celles-ci, ce qui lui a valu un billet pour la finale, composée de huit hommes. Il s’est ainsi taillé une place en finale olympique, une première chez les hommes pour le Canada.

Tory Nyhaug competes in the BMX semifinals at, Rio 2016. (August 19, 2016, COC/Jason Ransom)

Tory Nyhaug lors de la demi-finale de BMX à Rio 2016. (19 août 2016, COC/Jason Ransom)

«C’était vraiment bien de faire partie d’une finale olympique, se réjouit Nyhaug. Je suis déçu de ne pas avoir remporté de médaille, mais je reste fier du fait que j’ai donné mon meilleur. »

Il y a quatre ans, Nyhaug avait été chanceux de pouvoir prendre part aux Jeux olympiques de Londres, après s’être fait retirer la rate, qui s’était déchirée 11 semaines plus tôt. Il avait terminé l’épreuve au 18e rang. Cette année, à Rio, il s’approprie le titre de meilleur cycliste de BMX canadien à avoir vu le jour, en surpassant la septième place de Sammy Cools aux Jeux de Beijing en 2008.