Le champion olympique Usain Bolt et le médaillé de bronze Andre De Grasse sont des adversaires très respectueux l’un envers l’autre, et ils donnent toujours un spectacle à leurs partisans. Il est évident que le talent et une amitié fraternelle les lient.

La demi-finale

Après avoir terminé premier (Bolt) et deuxième (De Grasse) dans leur demi-finale, l’admiration mutuelle qui dure depuis les Championnats du monde de 2015 est réapparue de plus belle à Rio 2016. Bolt a passé la ligne d’arrivée et a regardé son adversaire avec un sourire qui semblait dire « Je suis fier de toi frérot ». De Grasse a quant à lui étendu son bras droit, en reconnaissant la capacité indéniable de la légende. Bolt a répliqué avec une tape dans le dos du Canadien.

À LIRE : Bolt et De Grasse, meneurs après la demi-finale

« Il me motive », a expliqué De Grasse au sujet de leur performance de dimanche soir. « En demi-finale, il a passé en deuxième vitesse et j’ai essayé de lui suivre. Ensuite, je me suis dit ce n’est que les demi-finales alors pourquoi j’essaie de le chasser maintenant. »

La finale

De Grasse a été sage de laisser du carburant dans le réservoir pour la finale. Cette stratégie aura été bénéfique pour le Canada puisqu’il a franchit la ligne d’arrivée au troisième rang. Avec cette performance, tout porte à croire que le Canadien serait le prochain héritier de Bolt.

À LIRE : De Grasse en bronze à Rio

«Ça va être difficile », mentionnait De Grasse qui espère battre le record de Bolt dans les prochaines années. « Ça va être tout un défi. Mon corps sait ce que l’on ressent lorsqu’on court un 9,7 secondes, je me sentais comme si j’avais couru un 9,8 s aujourd’hui, mais l’important c’est l’exécution il faut performer la bonne journée. Je suis encore jeune. Donc, je sais que ça va être difficile de briser la barrière à 9,6, mais je vais essayer de le faire.  »

Le record du monde de Bolt est de 9,58 secondes, dimanche, il a gagné en 9,81, tandis que De Grasse a établi un nouveau record personnel de 9,91, mais a déjà couru un 9,75 aidé d’un bon vent, dans le passé.

Les accolades

Alors que la deuxième place, venue entre Bolt et De Grasse, est allée à Justin Gatlin, il n’y avait pas de séparation entre le Jamaïquain et son protégé canadien une fois la médaille olympique au cou (il s’agit d’une septième médaille d’or pour Bolt, il ne possède aucun médailles olympiques d’une autre couleur, il ne saurait probablement pas quoi en faire si c’était le cas).

EN PHOTOS : Soirée en bronze pour Andre de Grasse

Bolt admet qu’il en est à ses derniers Jeux olympiques il semble prêt à passer le flambeau à De Grasse.

Usain Bolt (gauche) and Andre De Grasse après leur victoire au 100m des Jeux de Rio le 14 aout 2016.

Usain Bolt (gauche) and Andre De Grasse après leur victoire au 100m des Jeux de Rio le 14 aout 2016.

«Moi l’hériter de Bolt? Ouais, il en a parlé, mais il plaisante », disait De Grasse, lorsqu’on lui a demandé si Bolt parle de son prochain successeur. «Je ne porte pas vraiment attention à ce genre de chose. On s’amuse sur la piste, dans les vestiaires, c’est plaisant, il est un vrai farceur.»

Alors que De Grasse a minimisé la question d’être «le prochain», Bolt était implacable à son éloge, «Il court comme moi», se référant à des démarrages lents et d’une vitesse de clôture phénoménale. Tout un velours Andre, non?

Et ça continue !

Demandez et vous recevrez! Usain Bolt et Andre de Grasse ont offert un autre beau spectacle à la foule présente au stade olympique de Rio, mercredi soir, lors des demi-finales du 200 m libre. Les frérots se sont encore une fois retrouvés voisins de couloirs pour réaliser une délicieuse fin de course.

Le dénouement de l’histoire aura lieu ce soir alors que les deux compagnons prendront le départ de la finale du 200 m. Coup d’envoi prévu pour 21 h 30 (HE).