SECTIONS

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des promotions, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.

Reliez vos comptes

Deconnexion
EN

Site Web officiel de l’Équipe olympique canadienne

De la médaille d’or au pôle Nord

De la médaille d’or au pôle Nord

Par Callum Ng

Deux mois seulement après la spectaculaire remontée qui leur a valu la médaille d’or, deux membres de l’équipe nationale féminine de hockey ont décidé de relever un autre défi colossal.

La capitaine de l’équipe des Jeux de Sotchi Caroline Ouellette et la gardienne de but remplaçante Geneviève Lacasse sont parties en expédition au Pôle Nord. Vous avez bien lu : au pôle Nord.

La patrie gravée sur le cœur, l’organisme de charité derrière l’expédition, indique que les 53 athlètes olympiques, dirigeants d’entreprise, militaires blessés et guides forment la plus grosse expédition de l’histoire. Ses membres voyageront en ski de fond pendant environ deux semaines par des températures polaires et sous un soleil qui ne se couche presque jamais. L’objectif de l’expédition est de sensibiliser la population aux nombreux obstacles rencontrés par les militaires canadiens qui souffrent notamment de syndrome de stress post-traumatique et de dépression en raison de blessures de stress opérationnel.

hockey_game_resolute

Ce n’est pas facile de se rendre aussi loin au nord. Le groupe s’est envolé d’Ottawa pour rejoindre Iqaluit samedi et après une escale, a atterri à Resolute en fin de journée. Pendant les quelques jours d’acclimatation qui ont précédé la grande traversée, le groupe a joué un peu au hockey. Il fallait s’y attendre avec Caroline et Geneviève. Entre les brèves sorties pour s’habituer à la faible densité de l’air et la préparation, les hockeyeuses ont trouvé le temps de faire une présentation aux jeunes de la localité et de participer à un match de hockey communautaire.

« Un des enfants sur le banc m’a dit qu’il n’avait jamais vu autant de monde à l’aréna. Caro et moi adorons discuter avec les enfants de leur amour du hockey et de leurs plans d’avenir », a indiqué Geneviève sur le blogue de l’expédition.

tundra

L’expédition se dirige maintenant vers le pôle magnétique nord. Quand il aura terminé son acclimatation, le groupe se rendra en avion jusqu’à 100 km de sa destination et entreprendra sa traversée. La température est glaciale et l’environnement inhospitalier. Le groupe devra se tenir au sec et rester ensemble pour éviter une confrontation avec des ours polaires. Même s’ils ont eu trois jours d’acclimatation avant le départ, les membres du groupe doivent aussi faire attention au mal de l’altitude. C’est sans compter le camping le plus extrême imaginable. On se doute que ce n’est pas vraiment facile de planter une tente dans le sol gelé.

L’équipe transporte un Trekker de Google pour récolter des photos pour le moteur de recherche et est accompagnée d’une équipe cinématographique et de quelques journalistes pour documenter l’aventure. Le groupe pourra donner des nouvelles à l’aide d’un téléphone satellite.

Crédit photo : Page Facebook de l’organisme La patrie gravée sur le Coeur

Par Callum Ng

Rédacteur et homme des médias. Rédacteur principal et producteur pour Olympique.ca. Rêveur, réalisateur et conteur. Découvrez ce qui vous passionne.

Identification Olympique

Sondage

Championnat mondial junior 2015Tous les éléments

Mondial de hockey junior: en souvenir de l’équipe étoile de 2005

Top 2014Tous les éléments

Top 2014: L’envers de la médaille
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 79 autres abonnés

Identification olympique gratuite

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.