SECTIONS

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des promotions, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.

Reliez vos comptes

Deconnexion
EN

Site Web officiel de l’Équipe olympique canadienne

Le hockey féminin fait de grands progrès sur la scène mondiale

Le hockey féminin fait de grands progrès sur la scène mondiale
Canadian Olympic Team

Par Comité olympique canadien

À l’occasion de la tenue du premier Championnat mondial de hockey féminin à Ottawa (Ontario) il y a 23 ans, la Fédération internationale de hockey sur glace et Hockey Canada voyaient grand. À cette époque, on savait que le Canada avait la profondeur et le talent nécessaires pour concourir et sans doute dominer. Les États-Unis suivaient de près, mais le reste du monde, notamment l’Europe, aurait du travail à faire.

Après quinze éditions du tournoi, il est clair que la communauté internationale de hockey féminin a démontré qu’elle regroupe certaines des personnes les plus travaillantes du sport.

« En 1990, à l’occasion de la tenue du premier Championnat mondial, de jeunes filles et femmes ont constaté qu’elles pouvaient exceller dans ce sport », raconte Fran Rider, coprésidente du comité d’organisation du Championnat mondial de hockey féminin de 2013, organisé par la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF), et présidente de l’Ontario Women’s Hockey Association. « C’est ce qui a favorisé l’essor du sport au Canada et partout dans le monde et il ne s’est jamais aussi bien porté. Dans plusieurs pays, de plus en plus de filles jouent au hockey et ces épreuves nous permettent d’en témoigner. »

Photo : Phil MacCallum

Les jeunes amateurs ont eu droit à toute une démonstration de leurs idoles, notamment de la capitaine canadienne Hayley Wickenheiser. Photo : Phil MacCallum

L’année 2013 nous a offert tout un spectacle tandis que le tournoi a accueilli 98 155 spectateurs, pour se classer au deuxième rang dans l’histoire, tout juste derrière le Championnat du monde de 2007 à Winnipeg (Manitoba) qui avait accueilli 119 231 spectateurs.

Le succès du tournoi permettra de réinjecter 500 000 $ dans le hockey canadien pour le développement et l’amélioration du sport. Sur le plan économique, le tournoi sera un élément de promotion important pour la ville d’Ottawa avec des recettes supérieures aux estimations initiales de 35 millions de dollars fournies par les organisateurs du tournoi. Plus de 16 000 réservations de chambres d’hôtel ont été faites durant la fin de semaine en raison du Championnat mondial féminin et des Championnats provinciaux féminins qui avaient lieu pendant la semaine.

« Quelle semaine incroyable », affirme Cyril Leeder, vice-président du comité d’organisation du Championnat mondial de hockey féminin de 2013, organisé par la IIHF. « Nous avons assisté à du hockey de haut calibre. J’espère que les partisans en sont ressortis avec une plus grande appréciation pour le sport féminin. Ce sont certes des athlètes de niveau mondial. »

Bien que les Canadiennes et les Américaines font classe à part, le championnat a révélé un deuxième groupe d’équipes solides provenant des autres pays et offrant une profondeur jamais vue auparavant en hockey féminin.

La Russie, hôte des Jeux olympiques d’hiver de 2014, a offert sa meilleure performance internationale de l’histoire de son programme à l’occasion du tournoi pour récolter la médaille de bronze et accroître sa confiance en route pour Sotchi.

Photo : Phil MacCallum

L’appui qu’ont donné les partisans locaux au Championnat mondial a été remarquable. Plus de 98 000 personnes ont assisté aux parties. Photo : Phil MacCallum

« Remporter une médaille au mondial est excellent pour notre programme », explique l’attaquante russe Yekaterina Pashkevich. « Cette médaille augmentera notre confiance pour les Jeux olympiques de l’année prochaine. Nous n’avons pas ressenti de pression pour remporter une médaille, mais nous l’avions dans notre mire. Nous avons travaillé tellement fort sur notre programme l’année passée, il nous fallait obtenir des résultats. »

L’émergence de l’équipe russe parmi le groupe des habituelles prétendantes au podium, comme la Suède, la Suisse et la Finlande, est bénéfique pour notre sport. Il sera essentiel pour ces équipes, et les autres qui les suivront, de franchir une nouvelle étape dans leur développement, a affirmé le président de l’IIHF René Fasel qui, plus tôt cette semaine, avait manifesté le désir de voir l’écart se resserrer entre l’Amérique du Nord et le reste du monde d’ici les Jeux olympiques d’hiver de 2018 à Pyeongchang.

Le Championnat mondial à Ottawa s’est révélé un pas dans la bonne direction pour atteindre cette parité.

« Les joueuses ont vécu une expérience très unique pendant ce tournoi », déclare Tony Rossi, président du tournoi du Championnat mondial de hockey féminin de 2013 organisé par la IIHF. « Bon nombre de ces joueuses européennes n’avaient jusqu’à maintenant jamais vu une patinoire de cette envergure, encore moins eu l’occasion d’y disputer des matchs. »

- George Fadel

Canadian Olympic Team

Par Comité olympique canadien

En racontant l’histoire de nos athlètes, nous inspirons tous les Canadiens et Canadiennes par la force du sport.

Identification Olympique

Sondage

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 29 autres abonnés

Identification olympique gratuite

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.