Les Olympiennes canadiennes mettent le feu aux poudres

Les Olympiennes canadiennes mettent le feu aux poudres
NADOLNY_Mark_COC_cropped

Par Mark Nadolny
Coordonnateur des médias numériques et sociaux

On ne peut pas le nier, l’histoire du Canada est remplie de femmes qui ont relevé la barre dans le domaine du sport.

Et quand l’Équipe olympique canadienne entrera dans le stade olympique « Fisht » à Sotchi, en Russie, pour les Jeux d’hiver de 2014 – tout comme à chaque édition des Jeux olympiques –, un groupe de femmes fortes et accomplies porteront fièrement la feuille d’érable.

Ces femmes, de même que toutes celles que l’on célèbre le 8 mars en cette Journée internationale de la femme, sont tout à fait inspirantes. Elles encourageront une nouvelle génération de jeunes athlètes, qui les verront comme des symboles d’excellence, de persévérance et de détermination. Tout comme les générations précédentes admiraient des athlètes telles que Beckie Scott, de Vermilion (Alberta), Clara Hughes, de Winnipeg (Manitoba), et Barbara Ann Scott, d’Ottawa (Ontario), pour n’en nommer que trois.

Photo du COC: Mike Ridewood

Kaillie Humphries a réalisé beaucoup de « premières » au Canada et tentera maintenant d’être la première femme à remporter deux médailles d’or consécutives aux Jeux olympiques. COC Photo: Mike Ridewood

Et aucune athlète n’a été plus dominante pendant la saison que Kaillie Humphries, pionnière du bobsleigh. Elle a été couronnée comme première championne olympique canadienne de son sport et a gagné des médailles d’or consécutives aux Championnats du monde de 2012 et de 2013.

Un des plus grands objectifs de cette athlète de Calgary, en dehors de ses compétitions, est de rendre le sport plus accessible et de faire inscrire l’épreuve féminine de bob à quatre au programme des Jeux, ce qui n’a pas encore été fait parce que le sport n’est pas assez pratiqué à l’échelle internationale.

« J’aimerais suivre la voie de femmes telles que Sarah Burke », explique Mme Humphries. « Elle est une réelle source d’inspiration pour m’aider à me surpasser. Dans notre sport, j’aimerais vraiment pousser plus de femmes à essayer le bobsleigh afin que l’équipe féminine puisse un jour atteindre le même niveau que l’équipe masculine. Sarah Burke a repoussé les limites et elle était une athlète accomplie. »

La regrettée Sarah Burke, de Midland (Ontario), décédée en janvier 2012 des suites de blessures subies au cours d’une séance d’entraînement, a laissé un héritage durable à ses pairs qui se préparent maintenant à participer à la nouvelle épreuve de demi-lune en ski, qui fera ses débuts olympiques à Sotchi. Mme Burke a travaillé avec acharnement pour favoriser l’égalité des sexes dans son sport et son objectif a été atteint quand le Comité international olympique a annoncé l’inclusion de l’épreuve de demi-lune aux Jeux olympiques d’hiver de 2014.

« Au début, les organisateurs des compétitions ne savaient pas quoi faire avec elle », raconte la mère de l’athlète, Jan Phelan. « Une jeune femme qui pouvait tenir tête aux hommes et qui, sans le savoir, allait bousculer l’ordre établi. »

Photo : Bobsleigh Canada Skeleton

Sarah Reid mène une nouvelle génération d’athlètes féminines de skeleton sur la scène mondiale. Photo : Bobsleigh Canada Skeleton

Rosalind Groenewoud, de Calgary (Alberta), est l’une des athlètes qu’a inspirées Sarah Burke et qui suit ses traces. Elle est l’héritière potentielle du titre de meilleure skieuse de demi-lune au Canada après avoir remporté l’or aux Championnats du monde de 2011 et un titre aux « Winter X Games » de 2012 – une victoire qu’elle a dédiée à la mémoire de Sarah Burke.

Rosalind Groenewoud, qui décrit Mme Burke comme l’une des principales influences en raison de sa « forte propension à faire avancer le sport ainsi que de sa gentillesse et de sa compassion constantes », fait remarquer qu’elle peut constater qu’un nombre croissant de possibilités s’offrent aux femmes qui veulent concourir dans les sports qu’elles aiment.

Les jeunes filles ont aujourd’hui la possibilité de pratiquer de nombreuses disciplines olympiques telles que le ski acrobatique, la luge, le surf des neiges et le skeleton –un sport où Sarah Reid, de Calgary (Alberta), a déjà fait ses preuves en remportant récemment la médaille d’argent aux Championnats du monde de 2013.

« Être un modèle pour d’autres femmes est très important pour moi et c’est quelque chose que je ne prendrai jamais à la légère ou pour acquis », affirme Mme Reid. « J’ai grandi entourée de fantastiques modèles féminins qui m’ont appris à être forte, et à être fière d’être une femme. Savoir que j’ai le pouvoir de stimuler d’autres femmes à avoir confiance en elles et à reconnaître leur propre valeur me rend vraiment fière et heureuse. »

Si on regarde bien, on peut trouver des modèles partout.

Photo : Canada Snowboard

Championne olympique et championne du monde, Maëlle Ricker pave la voie en snowboardcross. Photo : Canada Snowboard

Maëlle Ricker n’avait pas d’athlète féminine de snowboard cross à admirer quand elle était enfant, elle s’est donc inspirée des personnes qui l’entouraient, y compris de ses enseignantes.

« Quelques-unes de mes enseignantes ont été de réels modèles pour moi », explique Mme Ricker, championne olympique de 2010 et championne du monde de 2013. « Elles faisaient bien plus que de simples heures supplémentaires en offrant des cours particuliers le soir et la fin de semaine, en plus de faire leur travail en classe. J’ai été très chanceuse de recevoir autant d’attention jusqu’au secondaire. Elles m’ont aidée à travailler fort et à finir ce que j’entreprenais. Cela m’a aussi appris qu’on peut toujours trouver du temps quand on se donne la peine. »

Aux Jeux de 2014 à Sotchi, les Canadiennes ne feront pas que tout donner pour représenter leur pays, elles symboliseront également cette riche et forte tradition de femmes canadiennes qui ont fait tomber les obstacles et montré aux générations futures que tout est possible.

– George Fadel

VIDÉO CONNEXE

NADOLNY_Mark_COC_cropped

Par Mark Nadolny
Coordonnateur des médias numériques et sociaux

Le maître numérique pour l’équipe olympique canadienne

Club Olympique

Joignez-vous au Club olympique canadien, une communauté accessible sur toutes les plateformes, qui unit et récompense les partisans d’Équipe Canada, et c’est gratuit.

Gagnez des points, gagnez des primes et recevez des mises à jour par courriel sur votre Équipe olympique canadienne.

Sondage

Guide des sitesVoir tout

Guide des sites: Centre de volleyball de plage

Top des partisans d’Équipe Canada

Julien Lemay-Hardy

Niveau actuel

Étoile

  • Total: 1418 points
  • Earned this week: 1418 points
  • Next Level: Bronze
  • Needed: 582 points

Martin Guay

Niveau actuel

Capitaine

  • Total: 1158 points
  • Earned this week: 1158 points
  • Next Level: Étoile
  • Needed: 92 points

Elizabeth Manadili

Niveau actuel

Capitaine

  • Total: 763 points
  • Earned this week: 763 points
  • Next Level: Étoile
  • Needed: 487 points

Frédérik Côté

Niveau actuel

Vétéran

  • Total: 680 points
  • Earned this week: 680 points
  • Next Level: Capitaine
  • Needed: 70 points

Ahmed Bacha

Niveau actuel

Vétéran

  • Total: 536 points
  • Earned this week: 536 points
  • Next Level: Capitaine
  • Needed: 214 points

Karine Dufour

Niveau actuel

Vétéran

  • Total: 488 points
  • Earned this week: 488 points
  • Next Level: Capitaine
  • Needed: 262 points

Claude Saucier

Niveau actuel

Vétéran

  • Total: 487 points
  • Earned this week: 487 points
  • Next Level: Capitaine
  • Needed: 263 points

Eric Simard

Niveau actuel

Vétéran

  • Total: 480 points
  • Earned this week: 480 points
  • Next Level: Capitaine
  • Needed: 270 points

site Web par zync.ca | Programmed by Trew Knowledge | Propulsé parWordPress.com VIP

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 072 autres abonnés