Biographie :

Samantha Cornett veut représenter le Canada depuis qu’elle a su que Manon Rhéaume a été la première femme à jouer dans une équipe de la LNH. Elle voulait alors être la meilleure au monde en hockey et en squash, et elle travaille présentement à atteindre un de ces buts.

En février 2018, Samantha a obtenu son meilleur classement, une 23e place, depuis qu’elle a rejoint le circuit mondial de l’Association professionnelle de squash (PSA) en 2007. En 2019, elle a remporté son quatrième titre de l’Open canadien féminin.

En deux participations aux Jeux panaméricains, Cornett a décroché un total de cinq médailles, notamment l’or dans l’épreuve par équipe à Guadalajara en 2011. À Toronto en 2015, elle est montée sur le podium pour une deuxième fois de suite au terme de l’épreuve en simple Canada à gagner la médaille d’or par équipes en plus de la médaille d’argent qu’elle a décrochée à l’épreuve en simple.

En 2012, l’Association internationale des joueuses de squash a récompensé Samantha pour son esprit sportif.

À propos de Samantha

Débuts : Elle a commencé à jouer au squash à l’âge de 9 ans. Autres intérêts : Elle aime lire, passer du temps avec sa famille et ses amis, regarder la télévision et être dehors… Elle est ambassadrice de Fast and Female, un organisme de bienfaisance qui encourage les filles à rester dans le sport et rester actives. De tout et de rien : Sa devise : « Quand tu penses que tu peux, ou quand tu penses que tu ne peux pas, tu as raison. » Son modèle est Heather Wallace, son entraîneure quand elle était jeune, parce qu’elle lui a toujours enseigné la façon de faire les choses parfaitement. On la surnomme Sam.