Biographie :

Nikkita Holder s’est qualifiée pour ses premiers Jeux olympiques à Londres 2012 en terminant 3e aux Championnats canadiens tant attendus de 2012 en raison de la présence de six coureuses du 100 m haies ayant toutes atteint le standard de qualification. En 2011, elle a pris part à la finale des Championnats du monde de l’IAAF et y a terminé 6e, soit le meilleur résultat des Canadiennes. Aux Jeux olympiques, elle a atteint la demi-finale. En 2014, après avoir donné naissance à son fils, Kaedence, en octobre 2013, elle s’est classée 5e aux Championnats canadiens. Après sa 3e place au 100 m haies des Championnats canadiens de 2015, Nikita a remporté une médaille de bronze aux Jeux panaméricains de 2105 à Toronto avec un meilleur temps en saison de 12,85 secondes, soit à 0,05 seconde près de son record personnel. Cette performance a été suivie d’une qualification pour la demi-finale des Championnats du monde de l’IAAF de 2015 à Beijing.

À propos de l’athlète…

Famille : Ses parents s’appellent Lincoln et Sandra Colaire. Ses jeunes frères s’appellent Trystan et Ashton, et sa sœur cadette, Shaleah. Son fils, Kaedence Warner, est né en octobre 2013. Débuts : Elle a commencé à courir à l’âge de 7 ans. Durant les trois premières années, elle détestait cela. Puis, à 12 ans, elle est passée aux épreuves de sprint. Au-delà de l’athlétisme : Elle aime la lecture et l’écriture. Elle a obtenu son diplôme de l’université de l’Illinois en 2010. On la surnomme Kita. Citation personnelle : « Lorsqu’on a envie d’abandonner, il faut se souvenir pourquoi on ne l’a pas fait. » – Nikkita Holder. À l’échauffement, elle écoute de la musique soca. Elle ne part jamais sans son journal personnel parce que l’écriture l’aide à avoir les idées claires.